Camerounactuel

Eloi Bidoung : « tous les chefs d’Etat s’expriment sur le Covid-19, Paul Biya est en confinement »

Le militant du Rassemblement démocratique du peuple camerounais, vient de publier une tribune sur son compte Facebook où, il tacle sévèrement le régime de Yaoundé.

St Eloi Bonavanture Bidoung du Rdpc est très fâché contre le régime Biya. Dans un pamphlet, qu’il vient d’ailleurs de publier sur son compte Facebook, l’homme politique s’étonne que le Cameroun soit encore à la traine dans la prise des mesures. « Voici le covid19, au moment où tous les pays font des efforts de rapprochement entre gouvernants et gouvernés, au moment où tous les chefs d’Etat s’expriment sur la question, le nôtre est en confinement », s’étonne celui-ci.

Plus loin, son inquiétude va grandissant, « au moment où les Etats moins riches que le nôtre ou à niveau de développement égal mettent des centaines voire des milliers de milliards, notre président met 1 milliard. Quand les chefs d’Etat décident de manière souveraine des mesures d’accompagnement : eau, électricité, impôts, distribution de nourriture et autres… Eneo traque au quartier, les communes tondent les rares contribuables qui sont encore ouverts, camwater arrache les compteurs, les prix des produits de première nécessité galopent, dans l’indifférence du ministre du commerce ».

Revendications

Dans cette série de réflexion, l’élu municipal s’interroge sur le nombre de temps que va durer encore cette mascarade. « Le seul instant du dialogue est la répression. Combien de temps tout ceci va encore durer ? Le confinement total sera une décision génocidaire ».

« Les Avc et la faim vont tuer plus et vite que le Corona virus. Levez-vous mais ne vous soulevez pas, réclamez mais ne revendiquez pas, marchez mais n’allez pas dans la rue, pleurez dans votre cœur sans éclat sans sanglots mais versez beaucoup de larmes pour que nos opprimeurs évaluent notre souffrance. C’est aussi ça le prix de la liberté », explique celui-ci.

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dernières nouvelles