Camerounactuel

Election de Samuel Eto’o à la Fécafoot : Mouelle Kombi n’a pas encore digéré la pillule

Ce 11 juin marque le 6è mois de Samuel Eto’o à la tête de la Fédération camerounaise de football. Les actes parlent, les actions visibles et les résultats perceptibles. Les signaux sont au vert. Le football camerounais, inhumé parla corruption, le clientélisme, l’amateurisme, le favoritisme sort peu à peu de la longue période d’hibernation.

Les championnats MTN Elite One et Two» se déroulent normalement, les Lionnes Indomptables préparent dans la quiétude la CAN au Maroc, les Lions Indomptables quant à eux ont sauvé l’essentiel face au Burundi, lors de la deuxième journée des éliminatoires de la CAN 2023, mais ont été appelés à plus d’engagement et de patriotisme par le dépositaire légal et légitime du football camerounais.

Ces travaux d’Hercule, ces prouesses et ces grandes réalisations sont une pilule amère à avaler pour le MOUSTACHU. Conséquence, il s’active au quotidien pour néantiser l’excellent travail du président de la Fecafoot. Après avoir été humilié à travers la nomination de Rigobert Song comme Manager Sélectionneur des Lions Indomptables, l’homme a décidé de mettre tout en œuvre pour obtenir l’élimination du Cameroun de la prochaine Coupe du monde.

C’est ainsi qu’au match aller à Japoma, les chefs SAWA, qui ont toujours soutenu les Lions, ont brillé par leur absence. Une absence criminelle marquée par une présence la veille tard dans la nuit dans l’arène de Japoma, d’une présence bizarre pour «souiller» le stade et faire perdre les poulains de RICO. Après le match, il était tout joyeux, la moustache scintillait et l’annonce est tombée : « Je n’irai pas là-bas », faisant allusion à l’expédition de Blida.

Effectivement, à Blida, le Minsep, pour une rencontre aussi importante, a désigné le directeur des Sports de haut niveau pour le représenter. Malheureusement pour lui, son marabout lui a donné une fausse prophétie. Contre toute attente les Lions repartent victorieux de Blida.

Toute honte bue, il a vite fait de les féliciter pour la qualification. Il essaye dès qu’il a une opportunité de créer la zizanie au sein de la tanière. La dernière tentative en date est celte lettre adressée au capitaine des Lions Indomptables. Lui qui proclame sa maîtrise du droit devrait connaître le droit administratif. On ne peut s’adresser au capitaine en outrepassant l’autorité du président de la Fédération camerounaise de football.

A « moins que l’expéditeur ne nourrisse des ambitions machiavéliques de détruire l’ambianée dans la tanière. Fît pourtant le chef de l’État observe avec respect ces règles du droit administratif. Pour féliciter les Lions Indomptables, le courrier leur est adressé via le Ministre des Sports. Mais lui, veut tellement saborder l’élection de Samuel Eto’o qu’il ne laisse aucune opportunité pour créer la révolte au sein des de la tanière.

On peut comprendre : les places ne sont plus en vente au sein des Lions, les entraîneurs ne versent plus les rétro commissions, la corruption a été étranglée par Samuel Eto’o, les corrompus et les corrupteurs sont aux abois. Les cabales, complots, et coups bas resteront stériles, Eto’o a une seule mission, redresser le football camerounais. MOULLLE KÜMBI s’est auto exclu des activités des Lions Indomptables. Il les a abandonnés quand on avait le plus besoin de lui, qu’il continue de gérer le cyclisme où il se sert à.sa satiété.

Le Témoin

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dernières nouvelles