Camerounactuel

Elecam : les nouveaux membres du Conseil électoral prêtent serment

Au total, quatorze membres ont prêté serment hier 26 juillet lors d’une audience solennelle tenue par le président du Conseil constitutionnel, Clément Atangana. L’évènement a eu lieu dans la salle d’audience du Conseil constitutionnel au Palais des Congrès de Yaoundé.

En date du 12 juillet 2022, grâce à un décret signé par le Président Paul BIYA, deux nouveaux membres ont rejoint l’équipe dirigée par PCE, le Dr Enow Abrams Egbe. Il s’agit de Clémence Fleur Ngo Hagbe Bell d’Epoh et du Russe Gasper Thairinyuy.

En effet, il est temps de confier un nouveau mandat de quatre ans au Dr Enow Abrams Egbe, président, Appoline Marie Abena Ekobenaépse Amugu, vice-présidente, Lady Bawaépse Sadou Daoudou, Pierre Roger Efandene Bekono et Clémence Ngo Hagbe Bell rejoint Epoh et neuf autres membres.

Pour officialiser ce nouveau mandat, chaque membre est passé devant le perchoir du Conseil constitutionnel pour prêter serment. « Je jure de bien et fidèlement remplir mes fonctions, de les exercer avec objectivité, de respecter la Constitution et les lois applicables, de garder secrets les débats et les votes, de n’entreprendre aucun lieu public, de ne rien divulguer. consultations sur les matières relevant de la compétence du Cameroun électoral (ELECAM) ».

« Je me sens dans un premier temps honorée par la confiance qui m’est faite et le serment solennel qui a été fait aujourd’hui, un serment solennel qui montre l’immensité de la tâche qui m’attend. Je donnerai le meilleur de moi-même pour accompagner ELECAM dans l’atteinte de ses objectifs », a fait savoir Clémence Fleur Ngo Hagbe Bellépe Epoh.

Pour les membres du Conseil Électoral d’ELECAM renouvelés, douze au total, c’est aussi une source de fierté. Prof. Dorothy Limungaépse Njeuma en est à son quatrième mandat, « c’est un grand honneur pour moi et un privilège qui a été maintenu de continuer à servir le peuple camerounais. Nous faisons ce travail de tout notre cœur, même si les années à venir ne seront pas faciles. Mais le problème auquel nous sommes souvent confrontés est la situation où les gens sont inactifs, refusent de s’inscrire sur les listes électorales mais sont appelés à élire leurs dirigeants« .

Encore une fois, c’est cette équipe qui assurera certainement la sécurité de la prochaine élection présidentielle.

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dernières nouvelles

Les plus lus

Lire aussi