Camerounactuel

Dieudonné Essomba : « je ne vis pas chez le DG Amougou Belinga ! »

L’économiste tient à faire cette précision alors qu’il est traité par la majorité de ses fans sur les réseaux sociaux comme un « parasite » vivant au dépend du promoteur de Vision 4.

C’est la clarification que tout le monde attendait. Dieudonné Essomba dit ne pas vivre au dépend du patron de Vision 4, une télévision privée émettant depuis Yaoundé, la capitale politique du Cameroun. L’économiste réagit ainsi à un commentaire d’un abonné de sa page Facebook qui le traite de « parasite ». Ce dernier n’est pas allé de main morte pour laver son honneur.

« Espèce de racaille ! Je ne vis pas chez le DG Amougou Belinga ! J’ai ma pension de 250.000 FCFA, ce qui est largement suffisant sans compter mes autres revenus. Du reste, je ne suis pas un salarié d’Amougou Belinga ! Je suis un consultant de l’émission « Club des Elites » ! Je suis encore prêt à la combattre pendant 100 ans encore, sans faiblesse ! Si j’ai décidé de revenir sur les vrais débats, c’est uniquement parce que ma vieille problématique de la Monnaie Binaire est revenue d’actualité au-devant de la scène, après des années de mépris ! », Répond alors ce dernier à un internaute.

Eclairage

Au passage, il dit comment il mène sa vie de retraité. « J’ai une pension d’Ingénieur Général de la Statistique, ancien Chargé d’Etudes au MINEPAT, espèce de Chien Vert ! J’ai besoin de faire l’espace dans mon mur en le désinfectant de la vermine de Kamto ! »

Pour finir, il invite les abonnés de son compte Facebook à plus de responsabilité dans les commentaires. « Je vous prie donc, si vous voulez intervenir sur mon mur, d’être poli, bien élevé et doux comme moi-même. Cela ne m’empêchera pas de surveiller tous les murs pour identifier ceux qui m’attaquent afin d’engager la riposte », conclut le consultant de télévision.

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dernières nouvelles