Camerounactuel

Demi-finales de la CAN 2021 : un classico et un western

Le Cameroun face à l’Egypte dans un match de finale avant la finale. Le Sénégal contre le Burkina Faso dans un duel ouest africain.

Les quarts de finale de la CAN 2021 ont donc livré leur verdict le week-end dernier. Le carré d’as est constitué du Cameroun, du Burkina Faso, de l’Egypte et du Sénégal. Le croisement des poules longtemps prévu aboutit à deux matchs explosifs pour ces demi-finales : Cameroun/Egypte au stade d’Olembe et Burkina Faso/Sénégal au stade Ahmadou Ahidjo. Deux beaux matchs en perspective, à en croire les connaisseurs.

1- Classico

Le Cameroun et l’Egypte se connaissent très bien pour s’être affrontés une dizaine de fois dans le cadre d’une Coupe d’Afrique des nations de football. En 1984, les Lions Indomptables perdent face aux Pharaons leur premier match de poule. Ils finissent néanmoins par remporter leur premier trophée continental au stade Félix Houphouët Boigny d’Abidjan.

En 1986, les Lions perdent leur trophée au Caire devant les Pharaons, après une épreuve inoubliable de tirs au Dut. En 2008, le Cameroun manque une fois de plus de remporter le trophée de la CAN face à l’Egypte au Ghana. La revanche des Lions sur les Pharaons intervient en 2017 à Libreville au Gabon. Le Cameroun remporte sa cinquième couronne dans une finale dominée d’entrée de jeu par les Pharaons.

Ce jeudi 3 février 2022, les deux équipes parmi les plus titrées de cette compétition vont s’affronter à Yaoundé pour une place en finale de la 33ème édition de la CAN. Les faveurs de pronostics ?

«Nous avons perdu face au futur champion d’Afrique», a déclaré samedi l’entraineur gambien à la traditionnelle conférence de presse d’après – match. Le Cameroun venait de dominer sans fioriture les Scorpions de Gambie. Le jeu produit par les Lions indomptables à ce quart de finale a séduit plus d’un observateur. Et tous prédisent une suite de compétition élogieuse à l’équipe camerounaise.

Mais, en face, il y a les Pharaons qui ont certainement à cœur de prendre leur revanche après la finale perdue de 2017. Et les atouts pour désillusionner le Cameroun ne manquent pas aux Egyptiens.

Notre chroniqueur sportif, Emmanuel Mbankolo, argumente: « très bon axe central, contrairement aux arrières latéraux, qui, toutes les fois qu’il y a une accélération ou des ailiers qui gardent le ballon au pied et procèdent par dribbles, sont très en difficulté ; un entre jeu bien maîtrisé, avec un El Neny très souvent virevoltant. En attaque, un très bon Mohamed Sallah pour créer le danger à tout moment. Mais que dire de Motistafa Mohamed? Un grand gabarit, énormément en appel dans la profondeur et très bon point d’encrage».

Le classico promet donc en étincelles. «Je pense que si nous bouclons El Neny dans l’entre jeu et évitons à Sallah de prendre de la vitesse, nous aurons fait un fait un grand pas». El Neny ne doit pas orienter le jeu, ni sortir le ballon (cf Nigeria # Egypte), conseille Emmanuel Mbankolo. Et d’ajouter : «il faudra aussi exploiter à fond leur faiblesse latérale».

2-Duel des ouest- africains

Mercredi 2 février 2022, le Burkina Faso et le Sénégal ouvrent le bal de ces demi- finales. Les Etalons et les Lions de la Teranga courent toujours après une première couronne de la CAN. Le Sénégal a échoué très près du but en 2019 face à l’Algérie. Cette fois-ci sera-t-elle la bonne ? Sadio Mane et ses coéquipiers affichent clairement leurs ambitions.

Le score de 3 contre 1 face au Nzaland de Guinée Equatoriale est révélateur de la détermination sénégalaise dans cette compétition. La route de la finale sénégalaise passe par le Burkina Faso, très déterminé à aller le plus loin possible. Derby régional, s’il en est, qui propulsera une équipe d’Afrique de l’Ouest en finale.

Le Burkina Faso, après une entame de compétition poussive, semble avoir atteint son régime de croisière. Les étalons sont tombeurs des Lions de l’Atlas pourtant très en verve face au Nigéria. C’est dire si rien n’est joué d’avance dans ce duel des westerns.

La CAN 2021 n’a pas fini d’écrire les belles pages de l’histoire du football africain. Que l’enjeu ne tue pas le jeu.

Intégration

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dernières nouvelles