fbpx

Cameroun Actuel

Crise anglophone : le Maire de Belo abattu dans une attaque présumée des séparatistes le jour de la fête nationale

Le Maire de Belo, Ngong Innocent, a été abattu ce lundi 20 mai dans une attaque présumée des séparatistes à Belo, dans le département du Boyo, région du Nord-Ouest du Cameroun.

Aghi Aaron Ngong, inspecteur de l’Éducation de base, ainsi qu’un conseiller municipal dont l’identité n’a pas encore été confirmée par MMI, ont également été tués lors de l’attaque, selon des rapports des médias locaux.

Les rapports indiquent que le Maire et les deux autres victimes ont été ciblés et tués alors qu’ils se dirigeaient vers la tribune officielle pour commémorer la 52e édition de la fête nationale.

Cette journée, qui marque l’abolition de la fédération à deux États au Cameroun, a été commémorée à travers le pays avec une participation timide dans la plupart des régions anglophones.

Avant les célébrations, les autorités administratives des deux régions en crise ont exercé des pressions sur les fonctionnaires et le reste de la population pour défier les appels des séparatistes à observer des journées mortes et à boycotter les festivités, les exhortant à participer massivement aux célébrations.

Le Maire de Belo est la dernière victime en date des milliers de personnes tuées dans les régions anglophones pour avoir tenté de participer à des événements nationaux au cours des sept dernières années de conflit armé.

Les autorités gouvernementales n’ont pas encore réagi à cette dernière tragédie survenue à Belo, qui vient s’ajouter à une série de meurtres ayant secoué les régions anglophones au cours de la dernière semaine.

Belo est l’un des foyers d’activités séparatistes dans la région du Nord-Ouest.

Avant les célébrations de la fête nationale, les séparatistes armés avaient imposé un blocus dans la région et dans d’autres parties des deux régions anglophones pour contrecarrer l’événement, qu’ils avaient longtemps « interdit » depuis l’escalade de la crise anglophone.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi