Camerounactuel

Coronavirus : première réunion du comité interministériel en vidéoconférence

Pour le respect des mesures de ripostes, émises par le chef de l’Etat Paul Biya, le premier ministre chef du gouvernement a présidé ce jeudi, une réunion en vidéoconférence depuis sa résidence.

C’est une avancée dans la lutte contre le coronavirus au Cameroun. Depuis sa résidence du Lac, le premier Ministre dirige, ce jeudi 2 avril 2020,  les travaux du Comité interministériel de suivi de l’exécution du plan de riposte du Cameroun contre le coronavirus. Une réunion d’évaluation en vidéo conférence avec les autres acteurs sur des sites différents.

Le gouvernement camerounais rejoint là,  ce qui se passe déjà dans les autres pays africains. Mais c’est surtout la promesse d’un engagement tenu. Celle prise le 17 mars 2020, dans le cadre des 13 mesures de lutte contre la propagation du coronavirus. L’une des mesures était l’interdiction des regroupements de plus de 50 personnes.

1er avril 2020

Le Cameroun enregistre déjà, 284 personnes malades, le ministre de la santé publique lance un appel à la fabrication locale des masques de protections. «Maintenant que nous devons tous porter les masques, on peut se demander où allons-nous les prendre. Et nous avons la solution sur le plan local. Le ministre de l’Industrie et moi nous voulons encourager les entreprises à fabriquer les masques en quantités suffisantes pour que les camerounais puissent en bénéficier», annonce le ministre de la Santé Publique. Ceci, lors d’un point de presse, le 1er avril 2020 à Yaoundé la capitale politique camerounaise.

Une posture du ministre qui évolue en pleine crise. La semaine dernière pour aller dans le sens des recommandations de l’Organisation mondiale de la Santé, le Manaouda Malachie recommandait le port du masque aux personnes malades et autres personnels soignants. Le pays est sur le qui-vive.

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dernières nouvelles

Les plus lus

Lire aussi