Camerounactuel

Coronavirus : plus de Tweet de Manaouda sur le nombre de contaminations

Le ministre camerounais de la Santé publique répond ainsi favorablement aux doléances formulées par les internautes.

Désormais,  plus de Tweet de Manaouda Malachie sur le nombre de personnes contaminées au coronavirus au Cameroun. L’annonce est du patron de la Santé publique camerounais lui-même. Et, c’est via un Tweet sur son compte Twitter, ce jeudi 9 avril 2020, qu’il donne la raison de ce changement de la donne, il s’agit pour le ministre de répondre favorablement à des multiples demandes des internautes.

«Très sensible à la nouvelle orientation que vous avez souhaité donner à notre communication, je vais donc m’employer désormais à ne publier simplement que des informations sur l’évolution de notre stratégie, les cas graves, les cas guéris, les décès, et les mesures barrières», poste le ministre de la Santé publique. En effet, il y a de cela quelques, jours, les abonnées du compte Twitter du ministre lui exhorte à limiter la publication des chiffres liés aux cas confirmés du Covid-19.

Paul Biya

Pour les adeptes de cette thèse, la publication du nombre des malades crée de la psychose au sein de la population.  Un avis partagé par de hauts responsables de l’appareil gouvernant. S’il a donc accédé à la demande de certains internautes, il n’est pas exclu que Malachie Manouda, qui jouit d’un capital sympathie inédit auprès de la presse et de l’opinion en général, ait été contraint, de mettre un terme à ses publications liées au nombre de contaminations.

Ce vendredi, le premier ministre chef du gouvernement a pris des nouvelles mesures (7 au total) pour intensifier la lutte contre le coronavirus. Il s’agit notamment du port obligatoire des masques dans les lieux publics. Dans source bien introduite annonce une communication de Paul Biya le président de la République dans les tous prochains jours.

 

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dernières nouvelles