Camerounactuel

Cameroun : quatre personnes tuées par Boko Haram dans l’Extrême-Nord

Quatre personnes ont trouvé la mort entre dimanche et lundi matin dans les localités camerounaises de Gakara et Grea, dans la région de l’Extrême-Nord, au cours de deux incursions attribuées à la secte islamiste Boko Haram, à en croire une source sécuritaire locale jointe au téléphone par Xinhua.

Plusieurs têtes de bétail ont été emportées par les assaillants dans l’une des attaques, a détaillé cette source qui s’exprimait sous couvert d’anonymat, mentionnant en outre qu’en dehors de nombreuses prises d’otages le mouvement djihadiste avait depuis près de deux semaines pris le contrôle de diverses localités de cette zone frontalière avec le Nigeria.

« Les villages voisins de Banki, Hidoua ou encore Hitawa ont été désertés depuis lors par les populations civiles », a déclaré ce sous-officier, refusant toutefois d’indiquer ce que l’armée entendait faire pour reconquérir ces territoires situés aux alentours du lac Tchad.

Selon des sources concordantes, les attaques islamistes ont fait près de 40 morts civils et militaires depuis début 2022 dans l’Extrême-Nord camerounais, auxquels s’ajoute une demi-dizaine de décès dans les rangs de Boko Haram.

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dernières nouvelles