Camerounactuel

Cameroun : les séparatistes menacent d’exécuter la sénatrice Regina Mundi avant le 20 mai

Capo Daniel, l’un des chefs du groupe séparatiste Ambazonia defence Force (ADF), a déclaré dans un message en circulation sur les réseaux sociaux que « l’horloge tourne pour l’exécution de madame Mundi Regina ».

Cette milice dirigée par Ayaba Cho Lucas a en plus précisé que si le gouvernement n’accédait pas à ses revendications, la sénatrice serait exécutée avant le 20 mai prochain, jour de fête nationale. « Toute tentative de sauvetage conduira à une exécution rapide », a également menacé l’ADF.

La sénatrice RDPC, le parti au pouvoir, a été enlevée le samedi 30 avril dernier à Bamenda avec son chauffeur, alors qu’elle allait assister à un mariage. L’ADF a immédiatement revendiqué le rapt et demande notamment en contrepartie de sa libération, la mise en liberté de 75 séparatistes détenus dans le cadre de la crise anglophone.

Archevêque de Bamenda

Yaoundé n’a pas officiellement réagi à cet enlèvement ni aux menaces d’exécution de cette élue. C’est l’archevêque de Bamenda, Mgr Andrew Nkea, qui a officiellement demandé sa libération dans un communiqué daté du mardi 10 mai.

« Je lance cet appel ouvert à ceux qui détiennent Mme Regina Mundi pour qu’ils aient pitié d’elle et la libèrent de sa captivité. Pour ceux qui l’ont kidnappée, Mme Mundi est une sénatrice, mais je leur demande de se souvenir qu’elle est aussi bien d’autres choses qu’une sénatrice », a plaidé Mgr Andrew Nkea.

Il a rappelé que la sénatrice Mundi est une mère et une grand-mère et plaidé pour que ceux qui commandent ses ravisseurs leur demandent de la remettre à sa famille saine et sauve.

StopBlablaCam

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dernières nouvelles