Camerounactuel

Cameroun : le soutien de Célestin Djamen à Sébastien Ebala

Il déplore au passage les tortures et traitements inhumains contre l’activiste.

Dans une sortie sur compte Facebook, l’homme politique camerounais, militant du Mrc apporte son soutien à l’activiste camerounais Sébastien Ebala. « Si des tortures et traitements inhumains et dégradants étaient avérés contre le journaliste-activiste Sébastien Ebala, alors il serait honteux qu’il n’y ait pas plus d’indignations et de révoltes que ça, notamment de la classe politique », écrit Célestin Djamen.

D’après lui, il est de son devoir, défendre la patrie camerounaise. « Nous, hommes politiques et même simples citoyens, avons l’insigne devoir de défendre la République lorsqu’elle est blessée et touchée dans ses fondements. L’honneur de la République ne saurait être livré aux chiens parce que dans ce pays certains hommes et femmes politiques ont choisi de se taire pour plaire », poursuit ce dernier.

Paul Biya

« Quel que soit le crime commis par un individu, il a droit à une certaine dignité. Une société qui ne s’indigne plus, se contentant de l’esbroufe et des one-man show bassement politiciens, est vouée à une mort lente mais certaine. Debout la République, quel que soit nos chapelles et obédiences idéologiques, pour défendre l’honneur bafouée de Sébastien Ebala », conclut l’homme politique.

Sébastien Ebala, a été interpellé le 18 avril 2020, avec deux autres personnes par les éléments de la Division de la Sécurité Militaire (Semil) à Yaoundé. Par la suite, ils ont été conduits à la direction de la Semil au quartier général à Yaoundé, où ils sont détenus jusqu’à présent. Rappelons que Sébastien Ebala, dans une vidéo devenue virale sur la toile, faite depuis la poste centrale de Yaoundé, invitait les Camerounais à le rejoindre samedi dernier pour une grande marche jusqu’à Etoudi, pour renverser le régime du président Paul Biya.

 

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dernières nouvelles