fbpx

Cameroun Actuel

Cameroun – Baccalauréat général :  119.160 candidats aux portes du supérieur

Les épreuves écrites de l’examen débutent ce jour sur toute l’étendue du territoire national.

En quête du précieux sésame qui leur donnera accès à l’université ainsi que dans les grandes écoles, ce sont 119.160 jeunes camerounais qui ont commencé à affronter aujourd’hui les épreuves écrites de l’examen du baccalauréat au Cameroun. Un chiffre, le nombre de candidats, qui a connu une légère baissé contrairement à l’année dernière où ils étaient 138.583 pour le même exercice. Au lycée de Ngoulemekong à Yaoundé VI comme au lycée de Soa, dans le département de la Mefou et Afamba, on est fin prêt pour accueillir les candidats. Au lycée de Soa particulièrement, devant chaque salle de classe se trouve un seau d’eau et du savon sur un tabouret.

La consigne est. stricte tant pour les candidats que pour le personnel enseignant qui surveille : le port du masque est obligatoire pour tous. Les salles ont été apprêté pour accueillir chacune 24 candidats et pas plus. La police assure la sécurité depuis hier et ce, toute la nuit. L’enceinte du lycée est strictement interdite depuis hier si vous ne faites pas partie du secrétariat permanent du centre d’examen.

Les candidats semblent eux aussi prêts à en découdre. Wilson Chia, candidat au baccalauréat D explique que (hier, ndlr), « nous avons suffisamment travaillé et avec les conseils reçus du proviseur, je crois qu’on doit m’attendre à la ligne d’arrivée.

C’est vrai qu’avec l’interruption des cours due à la pandémie du coronavirus, on a connu un petit relâchement que nous avons rattrapé. Que je sois seul dans ma salle ou avec une seule personne, je suis sûr et certain de l’obtenir mon diplôme cette année ». Leurs camarades de l’enseignement technique industriel ont quant à eux commencé à affronter les épreuves hier sur toute l’étendue du territoire. Ici, on parle de 18.835 candidats.

Il est formellement interdit à tout candidat d’entrer au centre d’examen avec tout objet autres que son masque, sa règle, ses stylos, sa carte d’identité scolaire afin d’éviter tout contact inutile. Tout récidiviste se verra expulsé de l’enceinte de l’établissement. L’année dernière, l’office du baccalauréat du Cameroun indiquait une nette augmentation en termes de réussite soit 60,18% par rapport à la session précédente qui n’a eu que 52,28%.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi