fbpx

Cameroun Actuel

Cameroun : 292 policiers perdent la vie en 2023, une réalité alarmante dans les zones de crise

Lors de la cérémonie de présentation des vœux au délégué général à la sûreté nationale, Martin Mbarga Nguele, le secrétaire général de la police, Dominique Baya, a annoncé un bilan tragique pour l’année 2023. Selon ses déclarations, 292 policiers ont perdu la vie sur les terrains des opérations, principalement dans les régions anglophones secouées par la crise depuis 2016.

Ces pertes humaines témoignent du lourd tribut payé par les forces de l’ordre engagées dans la lutte contre les violences liées aux conflits dans les régions anglophones du Cameroun. Les interventions liées aux braquages ainsi que la crise séparatiste ont contribué à ces pertes tragiques.

Dominique Baya a souligné le dévouement des policiers, évoquant le professionnalisme et la fidélité avec lesquels ils ont rempli leurs missions pour assurer la sécurité des personnes et des biens. En présentant un tableau statistique, il a également mis en lumière les résultats positifs obtenus par la police, avec des saisies significatives d’armes à feu, de munitions, de drogues et de carburant frelaté.

Toutefois, malgré ces succès, le coût humain demeure élevé, mettant en lumière les défis persistants auxquels les forces de l’ordre sont confrontées sur le terrain. Les autorités policières ont exprimé des doléances pour améliorer les conditions de travail, notamment la formation continue, la dotation en moyens roulants, et la fourniture d’équipements de protection individuelle pour ceux engagés dans la lutte contre le terrorisme.

Bien que les autorités n’aient pas fourni de détails spécifiques sur le nombre de policiers décédés dans les régions anglophones, les chiffres révèlent une réalité inquiétante. Si ces données sont exactes, cela suggère qu’environ 10 policiers perdent la vie chaque mois dans les opérations, soulignant la persistance du conflit.

Depuis 2017, le Cameroun est confronté à une crise séparatiste dans les régions anglophones, émanant de revendications initiales corporatistes des avocats et enseignants. Le conflit s’est intensifié au fil des années, et les pertes humaines continuent de témoigner des défis complexes auxquels la nation est confrontée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi