Camerounactuel

Barrage hydroélectrique de Nachtigal : les premiers mégawatts annoncés dès décembre 2023

Les travaux de construction du barrage hydroélectrique de Nachtigal situé dans la localité de Batchenga région du Centre, évoluent à un rythme soutenu.

A date, les travaux qui  sont  exécutés par l’entreprise Nachtigal hydro power company (Nhpc) affiche un taux d’exécution du projet de l’ordre de 80,2%. Les différents lots de construction sont de : 81,6% pour le lot de génie civil ; 75,9% pour le lot électromécanique ; 100% pour le lot de ligne de transport.

Au regard de la bonne évolution de ce projet implanté sur une superficie de 421 hectares, le ministre de l’Eau et de l’Energie Gaston Eloundou Essomba, lors de sa mission  d’évaluation sur le chantier  le 20 janvier dernier, a assuré que « dans le planning, il est question qu’au terme de la première décade de décembre 2023, la première machine soit mise en service et nous sommes confiants que cet objectif sera atteint ».

Ainsi, la première turbine va produire 60MW qui seront injectées dans le réseau interconnecté Sud(RIS). Avec une demande en énergie électrique qui a cru de 2,5% en 2022, selon Eneo, cette fourniture supplémentaire  en énergie électrique viendra sans doute réduire les délestages.

Initialement, la mise en service de la première turbine de Nachtigal était prévue en septembre 2022, et la livraison de l’ensemble des sept turbines vers fin 2023. Mais des retards ont été accusés dans la réalisation des travaux en raison de la pandémie de la Covid-19 et sa batterie de mesures restrictives.

Selon le membre du gouvernement, la mise en service totale du barrage est prévue pour début 2024, avec une production totale installée de 420 MW. À sa mise en service, l’électricité produite représentera près de 30% de la production du réseau interconnecté sud.

En effet, le projet Nachtigal est porté par la société Nachtigal Hydro Power Company, détenue  aujourd’hui par EDF (40%), IFC (20%) et l’Etat du Cameroun (15%), Africa50 (15%) et Stoa (10%). Le projet est composé entre autre d’une usine de pied de 4,5 MW et d’une partie en béton compacté au rouleau de 1380 mètres de long et de 13,5 m de haut sur le fleuve Sanaga ; d’un canal d’amenée de 3,3 km de long ; d’une centrale de production équipée de 7 turbines de 60 MW chacune ; d’une ligne de transport électrique de 225KV de 50 km de long entre le site de Nachtigal et Nyom II.

Notons que la centrale de Nachtigal bénéficiera de la régulation du débit de la Sanaga favorisée par les réservoirs en amont de Mbakaou et de Lom Pangar. L’électricité  produite  par le barrage sera intégralement achetée par Eneo.

Eco Matin

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Ma vie au quotidien

Les plus lus

Lire aussi