Camerounactuel

Au bord du gouffre, l’Argentine reste en vie dans le Mondial grâce à Messi

En danger avant de se frotter au Mexique, l’Argentine évite l’élimination en s’imposant (2-0) grâce à Lionel Messi, buteur et passeur décisif. L’Albiceleste conserve ses chances de qualifications pour les huitièmes de finale de la Coupe du monde avant de retrouver la Pologne.

Un grand bol d’air pour l’Argentine. Au bord du gouffre avant ce deuxième match, les partenaires de Lionel Messi, buteur et passeur décisif ce samedi, s’imposent face au Mexique (2-0) et conservent toutes leurs chances de qualification pour les huitièmes de finale de la Coupe du monde. Tout s’est joué en seconde période.

Quatre jours après sa défaite surprise contre l’Arabie Saoudite (1-2), la réaction de l’Albiceleste était attendue. La défaite face au Mexique de Tata Martino (ancien coach de la sélection argentine) était interdite sous peine d’élimination dès le premier tour et avant la dernière rencontre contre la Pologne. Une pression immense sur la séleciton qui s’est fait ressentir au début de match.

Messi égale Maradona par deux fois

Au terme d’une première période brouillonne et rythmée par les coups de sifflet, c’est le Mexique qui se montre le plus dangereux, notamment sur un coup franc de Vega bloqué par Martinez (45e). L’Argentine ne compte que trois ballons touchés dans la surface adverse, un seul tir, soit son plus faible total en Coupe du monde depuis son quart de finale perdue contre l’Allemagne en 2006 (1-1, 2-4 t.a.ab), et aucun cadré.

Lionel Messi, qui dispute sa dernière Coupe du monde et son 21e match au Mondial, égalant le record de Diego Maradona avec l’Albiceleste, est sans solution à l’image de sa sélection. La Tri ne force pas non plus, après avoir pris un point contre la Pologne (0-0), jugeant bon de signer un nouveau match nul avant de défier l’Arabie Saoudite. Pour sa cinquième Coupe du monde, Guadrado sort sur blessure avant la pause (42e).

La première véritable opportunité est la bonne pour l’Argentine et sa Pulga, qui marque d’une frappe sèche au sol devant la surface (64e), égalant une nouvelle fois El Pibe de Oro avec 8 réalisations dans le tournoi. Les supporters argentins exultent en tribunes et toute une nation peut souffler, après une heure de jeu ronronnante. Scaloni décide immédiatement de faire entrer un défenseur supplémentaire pour verrouiller le résultat.

Fernandez régale avant de se frotter à Lewandowski

Son choix est payant puisque sa sélection reste à portée de danger, face à une équipe mexicaine encore trop frileuse. L’Albiceleste enfonce même le clou sur une inspiration géniale d’Enzo Fernandez (87e), passements de jambe-frappe enroulée, entré en jeu plus tôt et servi par Messi. Elle s’impose donc sur le score de 2-0, prenant trois points qui l’envoie à la deuxième place provisoire de ce groupe C.

L’Argentine a désormais rendez-vous avec la Pologne pour se qualifier pour les 8es de finale, dans ce qui sera un duel à distance entre Lionel Messi et Robert Lewandowski. Un match nul pourrait suffire, avant peut-être de retrouver l’équipe de France pour un remake de la rencontre mémorable de 2018 (4-3).

RMC Sport

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Ma vie au quotidien

Les plus lus

Lire aussi