Camerounactuel

Algérie-Cameroun : la FIFA confirme sa réponse à la fédération algérienne et considère le dossier clos

Samedi, la Fédération algérienne de football (FAF) a publié un communiqué laconique sous-entendant que la FIFA a rejeté son recours déposé pour contester «l’arbitrage scandaleux» de Bakary Gassama à l’occasion du barrage retour de la Coupe du monde 2022 face au Cameroun (1-2, ap). Si ce texte pouvait laisser la place au doute, l’instance dirigeante du ballon rond s’est chargée de le dissiper.

En effet, la FIFA a confirmé auprès de l’AFP que la FAF a bien saisi sa commission de discipline et demandé également l’analyse de sa commission d’arbitrage, et que «la FIFA a répondu à la FAF sur ces deux dossiers et considère le dossier clos», a fait savoir l’instance basée à Zurich.

Contrairement aux dernières rumeurs, la FAF avait donc visiblement maintenu son recours au niveau de la commission de discipline. Sans succès. Le match ne sera pas rejoué et ce sont bien les Camerounais qui iront au Qatar en fin d’année.

En effet, saisie par la Fédération algérienne (FAF) suite à «l’arbitrage scandaleux» de Bakary Gassama à l’occasion du barrage retour de la Coupe du monde 2022 face au Cameroun (1-2, ap), la commission d’arbitrage de la FIFA a livré son verdict, révélé par la FAF à travers un communiqué publié dans la nuit de vendredi à samedi. Même si les éléments rendus public par l’instance semblent partiels, la FIFA ne va, a priori, pas donner suite au recours des Fennecs, comme cela était prévisible.

«Nous regrettons, que selon vos appréciations, les décisions des arbitres aient pu influer négativement sur le cours de la rencontre. Nous avons pris bonne note des éléments de votre courrier et nous pouvons d’ores et déjà vous garantir que l’ensemble des incidents survenus pendant le match ont été examinés avec soin par les deux arbitres vidéo, conformément aux Lois du Jeu et du protocole d’assistance vidéo à l’arbitrage», a écrit la FIFA.

Une manière de dire que les décisions de Gassama ont été vérifiées par la VAR ce soir-là et qu’à partir de là, «circulez, rien à voir». Une réponse douloureuse pour les supporters algériens et pour la FAF, qui avait constitué un dossier de plusieurs pages et qui attendait certainement une réponse plus complète que ces quelques lignes… Les Fennecs vont désormais devoir passer à autre chose.

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dernières nouvelles