Camerounactuel

Accusé de « diffamation » dans Club d’Elites, Ernest Obama est convoqué devant la justice

Ernest Obama, la chaîne de télévision VISION 4 ainsi que le journal L’ANECDOTE sont accusés de diffamation par le patron de la fondation Ayah. 

Ils ont reçu ce mardi 05 Mai 2020, une citation directe. Ils sont appelés à comparaître en personne le 12 Mai 2020 à partir de 7 heures de 30 minutes devant le Tribunal de Première Instance de Yaoundé Centre Administratif, a appris Médiatude.

Ayah Ayah Abine, le directeur de la fondation qui porte le nom de sa famille avait porté plainte au journaliste et aux différents médias pour « diffamation et accusation mensongère ». Il leur est reproché d’avoir véhiculé au sein de l’opinion que la Fondation Ayah finance des activités terroristes dans les régions en conflit du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, sans preuves.

Le journaliste et sa chaîne, dans un commentaire des déclarations faites par le ministre de l’administration territoriale, faisant savoir que Ayah Fondations serait complice des actes terroristes, avaits selon la Fondation, entériné les propos du ministre Paul Atanga Nji. Nous sommes en janvier 2020 dans l’émission Club d’Elites. Ce jour-là le présentateur va également diffuser des captures d’écrans « mettant en mal l’image de la fondation ». Quant au journal l’Anecdote, la Fondation rapporte qu’il avait titré en grande Une «  La fondation Ayah Abine au banc des accusés », prétendant que : « Ce mouvement sert d’interface entre les leaders de la sécession basés aux USA et les combattants pour l’achat des armes. »

Le procès va s’ouvrir, après un premier report. La première audience de ce procès sera essentiellement une question de procédure.

Mais avant le démarrage de la procédure judiciaire contre le journaliste Francis Njume, le journal l’Anecdote et le Pasteur Success Nkongho, d’autres coaccusés, Ayah Ayah devra déférer le 6 mai prochain à une convocation à la Police Judiciaire (PJ), pour une audition relative aux « soupçons de financement du terrorisme ». Pour cette même affaire, il avait déjà été auditionné le 19 février 2020 au Secrétariat d’Etat à la Défense (SED).

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dernières nouvelles