fbpx

Cameroun Actuel

Accident de la circulation à Bertoua : un gros porteur tue 3 personnes à bord d’une moto

Les accidents de la circulation sont devenus une préoccupation majeure au Cameroun, avec un nombre croissant de décès chaque année. Récemment, un grave accident s’est produit sur la nationale N°1, dans l’arrondissement de Bertoua 1er département du Lom et Djerem, région de l’Est, causant la mort de plusieurs personnes. Cet événement tragique souligne une fois de plus la nécessité d’une action urgente pour améliorer la sécurité routière dans le pays.

Selon les témoignages des personnes présentes sur les lieux de l’accident, un gros porteur transportant des emballages a perdu le contrôle en tentant d’éviter une moto qui roulait à vive allure. Malheureusement, l’engin a fini par heurter des boutiques et la moto, entraînant la mort d’une commerçante et d’une fillette. Trois autres personnes ont été gravement blessées. Les autorités administratives, les pompiers et les forces de maintien de l’ordre ont immédiatement réagi en érigeant un cordon de sécurité et en dégageant les décombres pour permettre le rétablissement de la circulation.

Cet accident n’est malheureusement pas un cas isolé. Les statistiques sont alarmantes : en 2023, des centaines de personnes ont déjà perdu la vie dans des accidents de la circulation au Cameroun. Les chiffres publiés par la Banque mondiale et l’Organisation mondiale de la santé (OMS) révèlent que plus de 6 000 personnes meurent chaque année sur les routes camerounaises, soit plus de 30 morts pour 100 000 habitants. Ces chiffres sont sept fois supérieurs aux données officielles des autorités en matière de mortalité routière.

Les conséquences de ces accidents sont dévastatrices pour les familles des victimes, mais aussi pour l’économie du pays. Les pertes humaines et matérielles sont considérables, sans parler des coûts liés aux soins médicaux et aux réparations des infrastructures endommagées. Il est donc impératif que des mesures concrètes soient prises pour inverser cette tendance.

Les autorités camerounaises doivent intensifier leurs efforts pour améliorer la sécurité routière. Cela passe par une sensibilisation accrue aux règles de conduite, une meilleure formation des conducteurs, des contrôles plus stricts des véhicules et des infrastructures routières de qualité. De plus, il est essentiel de renforcer les sanctions pour les comportements irresponsables sur la route, tels que l’excès de vitesse, la conduite en état d’ivresse et le non-respect des feux de signalisation.

En parallèle, il est crucial d’investir dans des campagnes de sensibilisation à grande échelle pour informer la population sur les dangers de la conduite imprudente et les bonnes pratiques à adopter sur la route. Les médias, les écoles et les organisations de la société civile peuvent jouer un rôle essentiel dans cette démarche en diffusant des messages de prévention et en organisant des ateliers de formation.

La situation des accidents de la circulation au Cameroun est préoccupante et nécessite une action immédiate. Les autorités doivent prendre des mesures concrètes pour améliorer la sécurité routière, notamment en renforçant la sensibilisation, la formation des conducteurs et les sanctions pour les comportements irresponsables. Il est également essentiel d’investir dans des infrastructures routières de qualité et de promouvoir une culture de la sécurité routière au sein de la population. Seule une approche globale et coordonnée permettra de réduire le nombre de décès sur les routes camerounaises et de protéger la vie de milliers de personnes chaque année.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi