Camerounactuel

Yaoundé : villas de résidence et appartements haut standing ont la côte

Loin des quartiers difficiles de la capitale, de somptueuses villas et appartements haut standing rivalisent avec les hôtels et maisons de location.

Nous sommes à Omnisport dans l’arrondissement de Yaoundé V, lieu-dit « Entrée nouvelle mosquée » De luxueuses villas accueillent les visiteurs, ici, les résidents, pour la plupart des expatriés, se la coulent douce loin du tumulte des quartiers populaires.

« Je me suis installé ici il y a 4 ans. Déjà parce que le stade se trouve à deux pas de chez moi et que je suis un grand amateur de football. Et aussi en raison de l’atmosphère paisible qui règne ici. On s’y sent bien. Bien que ta location de cette demeure me coûte une fortune, c’était une opportunité à saisir« , confie François, immigré belge.

« Entrée nouvelle mosquée », c’est également des appartements meublés ultramodernes qui se proposent d’accueillir des clients pour un séjour de courte durée. Les appartements meublés possèdent les mêmes propriétés qu’un hôtel classique à la différence qu’ils offrent en plus, davantage de liberté aux locataires.

« Mes potes et moi avons loué cet appartement pour une semaine à 525 000 Fcfa. Nous avons tout le nécessaire et nous sommes libres d’organiser une partie de détente, de cuisiner ce que nous voulons. Ce qui serait impossible dans un hôtel», explique Alex.

La résidence propose un service de sécurité renforcé avec gardien et vidéo surveillance ainsi qu’un service de ménage à disposition deux fois la semaine. D’où la cherté de la grille tarifaire variant entre 100 000 la journée et 1 000 000 de Fcfa le mois.

« Nous faisons de notre mieux pour que nos clients passent un séjour inoubliable», confie Bernard, chargé de l’accueil des potentiels hôtes. Avec ce business juteux, les bailleurs se font d’énormes revenus, au détriment des hôtels. « Plusieurs vacanciers préfèrent louer un appartement pour vivre leur ambiance parce qu’ils y ont moins de contraintes », affirme Jean Jacques, propriétaire d’un motel.

Des coûts exubérants

Pour d’autres en revanche, l’impact des appartements meublés demeure insignifiant « Les clients préfèrent loger à l’hôtel parce que les appartements meublés sont plus coûteux. Ce sont surtout les « benguistes » qui prennent des appartements. Nos principaux concurrents, ce sont tes hôtels qui nous font face ». Confie Laure, réceptionniste à l’hôtel «Séjour des princes ».

Dans le quartier huppé de bastos dans la commune d’arrondissement de Yaoundé 11, lieudit « Carrefour Golfe », des appartements haut standing tous plus luxuriants les uns que les autres attirent les regards. La location des semi-meublés oscille entre 800.000 et 1 500.000 Fcfa le mois.

«Nous n’avons pas de problèmes de coupures d’électricité ou de pénuries d’eau. Des groupes électrogènes ainsi qu’un forage sont mis à disposition de l’ensemble des résidents pour éviter tout désagrément », confie Alain, propriétaire de l’un des édifices. Avec parking, ascenseur salles de bains ultramodernes équipées de miroirs tactiles et un mobilier atypique et hautement sophistiqué, l’imposant immeuble frôle la démesure.

« Il faut payer au moins un an; soit 18 000 000Fc fa à raison de 1 500 OOQFcfa par mois. Comme vous pouvez te voir, ce n’est pas un lieu pour un homme pauvre », se vante l’heureux propriétaire.

A Odza dans l’arrondissement de Yaoundé IV, Jean Fabrice affirme qu’après avoir obtenu un fructueux gain pendant les vacances, il attend sa prochaine moisson pendant les fêtes de fin d’année pointant à l’horizon.

« C’est un endroit très fréquenté et prisé par tes jeunes fêtards de la capitale , c’est pourquoi j’ai choisi d’y investir Les jeunes peuvent venir passer un weekend entre amis dans l ’ambiance de fête qui règne en ces lieux. Cet immeuble m’a coûté plusieurs millions et des nuits blanches mais je ne regrette pas mon investissement. Pendant tes vacances et tes congés de Noël, avec l’abondance des clients, les affaires marchent plutôt bien », explique Jean Fabrice.

Au quartier Nkomo dans le même arrondissement, la boulangerie devenue «Complexe» Fontana propose à son deuxième étage des appartements meublés aux coûts plus modestes « 25000 Fcfa la journée avec possibilité d’obtenir une réduction si vous iogez pendant une période plus prolongée », explique Pélagie, responsable marketing.

Le Messager

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dernières nouvelles

Les plus lus

Lire aussi