Camerounactuel

Voici l’histoire des premiers clubs de football du Cameroun racontée par le journaliste sportif Martin Camus Mimb

De cette histoire des premiers clubs de football du Cameroun on retient que le tout premier embryon a vu le jour à Douala en 1923. Lisez plutôt ci-dessous le récit de Martin Camus Mimb

JEUDI HISTOIRE : LES PREMIERS CLUBS DE FOOTBALL AU CAMEROUN

Le premier embryon a vu le jour en 1923 dans les rues d’Akwa à Douala. Des jeunes sous la houlette du Sierraleonais Georges Goethe qui avaient pris l’habitude de taper des sèves d’Hévea en boule ou des tas de chiffons en guise de ballon de foot,denrée très rares à l’époque,  décidèrent de former un club de foot baptisé Club Athlétic du Cameroun. Ainsi naquit le premier club de football de l’histoire du Cameroun. Ces jeunes, les premiers footballeur de l’histoire du Cameroun,  étaient un mélange de camerounais et des ressortissants d’Afrique de l’ouest comme le sénégalais Diack, qui avaient une longueur d’avance sur la pratique du football. Les premiers footballeurs camerounais de cette équipe étaient : Ekambi Lobè, Moukouri, et autres Sipamio. Mais ce premier club manquait une structure et une organisation.

Beaucoup de jeunes vont se mettre entre temps au football. Et les jeunes élèves de la mission catholique d’Akwa vont aussi former un club embryonnaire appelé Lion de Douala, créé par un Manguissa du prénom d’Étienne. Mais les premiers clubs camerounais structurés apparaissent en 1924. Olympique de Bonapriso, né de la fusion de Requin de Bali et Lumière,  créés dans les mêmes conditions. Et en 1929, Olympique de Bonapriso devint Oryx Bellois, pour coller à la tradition des dénominations totemiques à la mode à l’époque. À Akwa, la première équipe créée s’appelait Lune du Capitaine Ekambi Lobè. Par la suite, une valse de clubs naîtront à Akwa:  Zèbre, Éclair…C’est la fusion de Zèbre et Lune qui donnera naissance au Caïman Akwa en 1929. Canon de Yaoundé est présenté comme le troisième club camerounais créé à la suite des regroupements de Douala ayant donné naissance à Caïman et à Oryx . Mais à la réalité, le premier club de Yaoundé non européen est l’équipe de l’Ecole Supérieure en 1927, avec des joueurs comme Mpako Kotto(Oncle de Eugène Njo-Léa), Elame Jackson(père), Moukoury Ndoumbè(Ancien Président de Oryx) ou encore Tanga Martin qu’on appelait « Tanga des feintes ».

Il faut cependant rappeler que les européens avaient constitué entre temps des clubs qui n’acceptaient pas ce qu’on appelait à l’époque « Indigènes ». Leur club s’appelle à Yaoundé Étoile Sportive.  Face à leur médiocrité dans le jeu, ils vont quand-même intégrer quelques « Indigènes », mais forment une équipe appelée Étoile Sportive Indigènes, pour s’offrir de l’adversité pour leurs distractions. À Douala,  le club européen formé s’appelait le Sporting Club. Les deux étaient bien organisés et disputaient des matches avec la version Indigène. C’est d’ailleurs cette version Indigène de l’Etoile Sportive qui sera le noyau du Canon de Yaoundé. Nous le verrons la prochaine fois.

La photo représente l’équipe de l’École Supérieure en 1927. Que Dieu vous bénisse !

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dernières nouvelles

Les plus lus

Lire aussi