fbpx

Cameroun Actuel

Valère Bessala : « personne ne peut dire avec certitude ce que Paul Biya fera du pays d’ici 2025 s’il est toujours là »

Valère Bessala

Analysant la dernière sortie de l’ancien Secrétaire général de la Présidence de la République Marafa Hamidou Yaya sur Jeune Afrique, Valère Bessala souligne que ce dernier ne se douter pas une seule fois qu’il pouvait aller prison.

Interrogé sur la STV, Valère Bessala rappelle que Marafa Hamidou Yaya a eu en charge le département ministériel de l’Administration territoriale et de la Décentralisation qui avait aussi la responsabilité des prisons.

« Comment peuvent-ils ne pas avoir leur propre responsabilité dans cette affaire. Monsieur Marafa Hamidou Yaya, quand il était ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, il était aussi en charge des prisons. S’il avait été quelqu’un qui pouvait penser qu’il irait en prison un jour, il aurait réaménagé les prisons pour y être à l’aise si jamais un jour on l’y envoait », souligne Valère Bessala.

« Mais il ne s’imaginait même pas qu’il pouvait aller en prison », note cependant Valère Bessala à propos de Marafa Hamidou Yaya.

Selon Valère Bessala, Marafa Hamidou Yaya comme tous ceux qui sont autour du président de la République Paul Biya ont une responsabilité sur la situation actuelle que vit le Cameroun. D’ailleurs, souligne le guide de la Jouvence, c’est la raison pour laquelle le président Paul Biya pourrait décider de donner le pouvoir à la jeunesse.

« C’est ça le véritable problème du pays. Tous sont responsables du marasme du pays autour du président de la République Paul Biya. Sauf qu’aujourd’hui, Paul Biya a décidé de se détacher d’eux et de tout son appareil. Et ils craignent qu’ils puissent sauter la génération et donner le pouvoir à la jeunesse.

C’est là la grande peur aujourd’hui autour de Paul Biya qui s’st muré dans un silence tombal depuis 2018. On ne sait pas ce que l’homme veut. On ne sait pas là où il va. On s’imagine des tas de choses sur lui mais personne ne peut dire avec certitude, très exactement ce que Paul Biya fera du pays d’ici 2025 s’il est toujours là, s’il est toujours vivant », analyse Valère Bessala.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi