fbpx

Cameroun Actuel

Une église du Ve siècle peut se visiter en réalité augmentée à Sion

Une nouvelle application permet de visiter le site archéologique de Sous-le-Scex à Sion en réalité augmentée. De quoi visualiser les lieux, aujourd’hui enfouis, et mieux comprendre les différentes étapes de développement de l’une des plus importantes églises funéraires de Suisse.

« Jusqu’ici, seuls quelques éléments de béton et marques au sol trahissaient l’existence de l’église de Sous-le-Scex. Aujourd’hui, il est possible de voir son évolution du Ve au Xe siècle, sa transformation d’une église à fonction funéraire à une fonction liturgique », explique Alain Dubois, président de l’association Valais-Wallis Time Machine qui a porté le projet, lancé par la Ville de Sion.

Sur place, le public est invité à télécharger l’application ARcheoSion avant de pouvoir découvrir simplement à quoi ressemblait la place à travers différents âges. Celle-ci met en valeur les résultats des travaux de fouilles menés sous la direction de l’Office cantonal d’archéologie. « Ils ont notamment servi de base à la modélisation des dimensions de l’édifice », illustre Alain Dubois.

ARcheoSion a été réalisé dans le cadre des projets de transformation soutenus financièrement par la Confédération et le Canton. L’application a été conçue par l’entreprise valaisanne RGB.SWISS Sarl en collaboration avec InSitu Archéologie SA. La Bourgeoisie de Sion et la Loterie romande ont également participé au financement du projet.

6000 ans d’histoire

L’idée, tant pour la Ville de Sion que pour l’association Valais-Wallis Time Machine, est de « répliquer l’exercice sur d’autres projets », relève encore Alain Dubois qui imagine par exemple un parcours revenant sur le patrimoine funéraire de Sion. L’association, dont le but est de simuler numériquement 10’000 ans d’histoire valaisanne, a déjà réalisé la restitution virtuelle du château de Tourbillon.

Sis à l’entrée est de la vieille ville de Sion, Sous-le-Scex est un site archéologique qui a révélé des vestiges allant de 5000 avant J.-C. jusqu’au Moyen Age, et ce sur 8 mètres de profondeur. Après vingt ans de fouilles, le site a été remblayé pour le protéger de l’usure du temps.

Cet article a été publié automatiquement. Source : ats

[…]Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi