Camerounactuel

Transports en commun : cache-nez obligatoire pour tous les usagers dès ce jour

La mesure qui rentre en vigueur dès ce 8 avril vise à limiter la propagation du coronavirus.

Même si c’était encore facultatif malgré l’exhortation du Minsanté du 31 mars dernier, le port du masque est désormais obligatoire, en tout cas pour ceux qui ne peuvent pas aller à pieds. Le port du masque est désormais exigé à tous les usagers avant l’accès à bord de tout mode de transport en commun, qu’il soit routier, aérien, ferroviaire, fluvial ou maritime, sur toute l’étendue du territoire national.

La mesure prise par le ministre des Transports, Jean Ernest Masséna Ngallè Bibéhè dans le cadre de la lutte contre le coronavirus rentre en vigueur ce 8 avril. Cet autre moyen de lutte rentre en vigueur au moment où l’on observe une certaine rareté et spéculation autour du cache-nez industriel. Des stocks encore disponibles en pharmacie et autres espaces marchands coûtent jusqu’à 2000 Fcfa, pour une efficacité de trois à quatre heures.

Partenariat

Il faut donc dans les tous prochains jours, procéder à la fabrication des masques en grande quantité. Le Cameroun, grâce à un partenariat avec l’Etat d’Israël va produire 400 masques par jour. C’est dans l’optique d’un partenariat, qui bénéficie à l’institut polytechnique de Yaoundé. Ces masques vont être utiles aux médecins et autres infirmiers. Le pays de Paul Biya, veut aussi se positionner comme un potentiel fournisseur des masques dans la sous-région Afrique Centrale.

Avec le port de masque, le ministre de la Santé publique veut limiter la propagation de la maladie dans les grandes villes comme Douala, Yaoundé et Bafoussam. Le port obligatoire du masque est l’une des mesures parmi tant d’autres prises par le gouvernement du Cameroun pour lutter contre la propagation du coronavirus sur le territoire camerounais.

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dernières nouvelles