Camerounactuel

TIC : Edmonde Djiokeng Teboh de Huawei dévoile les principes fondamentaux de la digitalisation des entreprises

La directrice des relations publiques de Huawei pour les pays de la CEMAC a brillamment exposé lors de la 10e édition des Inspir’Talks, un évènement qui a réuni à Douala les femmes leaders du numérique.

La thématique centrale portait sur « comment utiliser le digital pour accélérer la croissance de son entreprise ». Parmi les panélistes triées sur le volet figurait en bonne place Edmonde Djiokeng Teboh, la Public Relations Director Huawei CEMAC. La digitalisation des entreprises passe par les six étapes incontournables suivante :

  • Identifier le besoin

En effet, explique-t-elle : on ne peut pas faire quelque chose qu’on ne comprend déjà pas. « Il faut avoir une transformation des mentalités dans notre société. Et je pense que c’est des grosses difficultés que l’ensemble de nos entreprises rencontrent aujourd’hui, c’est de pouvoir faire comprendre aux jeunes et aux politiques le besoin, la nécessité d’une transformation digitale pour une meilleure économie ».

  • Comprendre l’utilité de la transformation digitale : « L’on ne peut bien utuliser un outils que si l’on a bien compris son utilité »
  • Se former : la formation est une étape importante a la pour la transformation numérique de toute entreprise, pour l’entreprenariat et pour la gestion des investissement. La jeunesse doit se former dans les TIC , sur ce point,Mme Edmonde TEBOH a rappelé que HUAWEI en tant que leader dans les télécoms est déjà très engage dans la formation des jeunes a travers les programmes ICT ACADEMIE et ICT COMPETION  en partenariat avec les universités du Cameroun.
  • Exploiter les outils digitaux

« Une fois qu’on est formé on peut mieux exploiter les outils technologiques à disposition, notamment les services que nous offrent nos différentes entreprises et on peut désormais positionner ses produits à travers les facilités qu’offrent ces outils ».

  • Suivre

« Toujours suivre le produit ou le service qu’on met à la disponibilité du client  ».

  • Évaluer et innover

« C’est là le canevas ou les étapes qu’il faut prendre en considération pour arriver à comprendre le besoin, l’impact et la nécessité de la transformation digitale pour nos entreprises ou nos business pour pouvoir améliorer le rendement de notre économie », conclut Edmonde Djiokeng Teboh.

Au-delà de cet aspect, la transformation digitale aujourd’hui vient s’inscrire – surtout après le Covid-19 – comme un incontournable dans les opérations économiques. Donc, il est grand temps pour la société et pour les entreprises de faire ces transformations.

Pérenniser le digital par la formation, l’exemple de Huawei

Avec la pandémie de Covid-19, tout le monde a compris qu’avec les réalités de distanciation sociale il fallait s’arrimer ou s’intéresser au digital. « Il faudrait pérenniser cela pour la génération qui arrive. Si on n’a pas la bonne formation, on ne peut pas gérer ces outils de façon adéquate et rentable pour nos entreprises », explique Edmonde djiokeng Teboh.

La formation, « parce qu’il faut comprendre avant de transmettre. Si en tant que manager, responsable, chef d’entreprise, jeune entrepreneur vous n’êtes pas suffisamment formé sur l’impact de la digitalisation, il vous sera difficile de faire la migration ».

« Il est important de transmettre ces valeurs aux plus jeunes, à nos collaborateurs, à nos clients qui n’ont pas encore compris, et ainsi nous allons former un environnement digital plus fort, et mieux compris par tout le monde. L’usage, la maitrise et la transmission de ces valeurs ne passent que par la formation », poursuit-elle.

« En parlant de formation je suis suffisamment fière de Huawei car, en tant que leader dans le domaine des TIC, nous avons pris l’engagement d’opérer un transfert de compétences de l’entreprise vers la jeunesse. Et aujourd’hui nous allons vers les établissements, notamment les universités et les grandes écoles avec qui nous sommes en partenariat, et nous apportons aux jeunes des formations de valeur ajoutée pour qu’ils ressortent de l’établissement mieux nantis pour affronter le monde du digital. Et je pense que c’est de cette manière que la jeunesse de demain sera plus aguerrie, plus forte, mais surtout sera la garantie de cette transformation digitale que le Cameroun veut très réussite ».

Il convient de rappeler que depuis 2016 au Cameroun, Huawei a déjà formé plus 3000 étudiants à travers son programme « Huawei ICT Academy », 120 étudiants ont bénéficié de son célèbre programme « Seeds for the Future » et plus 600 étudiants ont déjà participé à son concours internationnal « Huawei ICT Competition ».

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dernières nouvelles

Les plus lus

Lire aussi