fbpx

Cameroun Actuel

Tensions à la Fécafoot : altercation publique entre Samuel Eto’o et Marc Brys

Marc Brys

Ce mardi matin, une séance de travail prévue à la Fédération Camerounaise de Football (FECAFOOT) avec le nouveau sélectionneur Marc Brys a dégénéré en une vive altercation publique entre Samuel Eto’o, président de la FECAFOOT, et Marc Brys, le sélectionneur belge des Lions Indomptables.

La tension entre Samuel Eto’o et Marc Brys, choisi avec le soutien du ministre des Sports Narcisse Mouelle Kombi, était palpable. Après des semaines d’incertitude, Eto’o avait finalement validé le choix de Brys, mais le conflit persiste autour du personnel d’encadrement de Brys, avec deux propositions distinctes : l’une de la FECAFOOT et l’autre du ministère des Sports et de l’Éducation physique.

La situation a atteint son paroxysme lors de cette réunion. Un conseiller du ministère, également présent, a refusé un entretien privé avec Brys, ce qui a provoqué la colère de Samuel Eto’o. « Ici vous n’avez pas la parole. Quand je viens au ministère, je vous respecte. Ici je suis le seul patron. C’est la dernière fois ! Appelez-moi la sécurité et vous le mettez dehors ! C’est la dernière fois, vous avez compris ! » a déclaré Eto’o, visiblement furieux.

Le conflit s’est ensuite intensifié lorsque Samuel Eto’o a demandé à Marc Brys de rester, impliquant ainsi le sélectionneur dans le différend. « Pourquoi vous me parlez comme ça ? », a demandé Brys, avant qu’Eto’o ne s’emporte davantage. « Je suis le Président. Si vous voulez travailler avec nous… Vous êtes entraîneur parce que je vous ai nommé. Vous n’êtes pas entraîneur parce que quelqu’un d’autre vous a nommé. Vous avez fait beaucoup de manquements. Si vous ne restez pas, je suis obligé d’interroger mon comité exécutif comme la loi me le demande. Donc je vous prie une fois de plus, de rester ici s’il vous plaît », a ajouté Eto’o.

Cet échange houleux, survenu devant les caméras, soulève des questions sur l’avenir de Marc Brys et de son adjoint Joachim Mununga à la tête des Lions Indomptables. À onze jours de la réception du Cap-Vert pour la 3e journée des éliminatoires de la Coupe du monde 2026, le football camerounais semble être dans une impasse totale. Cette situation est aggravée par l’envoi de deux convocations différentes aux joueurs, l’une par la FECAFOOT et l’autre par le ministère des Sports.

Ce conflit de pouvoir au sein du football camerounais met en lumière les tensions persistantes entre la FECAFOOT et le ministère des Sports, et laisse planer un doute sur la stabilité et la préparation des Lions Indomptables pour les prochains défis sportifs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi