fbpx

Cameroun Actuel

Samuel Eto’o face à un gros dilemme : son avenir en dépend

Samuel Eto'o

La nomination du nouveau staff technique des Lions Indomptables par le ministre des Sports et de l’éducation physique, en violation des textes en vigueur, a plongé Samuel Eto’o dans une situation délicate. En effet, en tant que président de la Fédération camerounaise de football (FECAFOOT), il se retrouve confronté à un choix crucial : saisir la FIFA pour contester cette décision ou risquer la suspension du Cameroun.

Selon le journaliste Jean Bruno Tagne, cette situation met Eto’o dans une impasse. D’une part, il a reçu un mandat du comité d’urgence de la FECAFOOT pour proposer un nouveau staff technique dans un délai de 72 heures, qu’il n’a pas respecté. D’autre part, saisir la FIFA pourrait entraîner une suspension du Cameroun, ce qui serait préjudiciable pour Eto’o en tant que président de la fédération.

En effet, une suspension du Cameroun signifierait que la sélection nationale serait exclue de toutes les compétitions internationales, ce qui aurait des conséquences désastreuses pour le football camerounais dans son ensemble. De plus, cela porterait un coup dur à la crédibilité et à la légitimité d’Eto’o en tant que dirigeant de la FECAFOOT.

« Le président de la Fédération camerounaise de football est dans une impasse. Il va lui être très difficile de saisir la FIFA. Parce que au cas où il interpelle ou sollicite la FIFA, le Cameroun encourt une suspension. Et s’il y a suspension du Cameroun, c’est lui qui perd en tant que président de la Fédération, parce que du coup, il devient président d’une Fédération privée de sa sélection nationale ».

Face à ce dilemme, Samuel Eto’o se retrouve dans une position difficile où chaque option comporte des risques importants. Il devra peser soigneusement ses choix et trouver la meilleure stratégie pour défendre les intérêts du football camerounais tout en préservant sa propre position au sein de la FECAFOOT.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi