fbpx

Cameroun Actuel

RTC accuse les importateurs d’engorger le Terminal à conteneurs du PAD

Le Terminal à conteneurs du Port de Douala-Bonaberi est une fois de plus sous la menace d’une congestion. C’est ce qui transparaît dans une correspondance adressée le 14 avril 2023, par Lin Dieudonné Onana Ndoh, le Directeur général (DG) de la Régie du terminal à conteneurs du Port de Douala (RTC), principalement à cause des importateurs de produits halieutiques surgelés du Cameroun, mais également aux importateurs et armateurs de conteneurs frigorifiques, dont Sylvestre Ngouchingue, le Président DG de Congelcam S.A, plus gros négociant du secteur.

Tout part du 20 février 2023, date à laquelle le DG de RTC saisissait Louis Eboupeke, le DG de l’Autorité portuaire nationale (APN), sollicitant de sa part, « des dispositions pour une décongestion du parc frigorifique du Terminal en procédant aux enlèvements immédiats des produits halieutiques ». Des centaines de conteneurs sont ainsi concernés. Restée sans suite, Lin Dieudonné Onana Ndoh a adressé le 14 avril 2023 une autre correspondance aux importateurs concernés: « les engagements pris ne sont pas tenus et la saturation du parc frigorifique s’est aggravée, transformant ainsi le port en un magasin de stockage », relevait le DG de RTC.

Lors de la dernière concertation du 11 avril 2023, entre les responsables de la RTC et les importateurs, ces derniers prenaient l’engagement de procéder à l’enlèvement de ces conteneurs. « Nous sommes conscients du désagrément causé. Mais il s’agit simplement d’un retard technique. Dans les prochaines jours nous procéderons à cette opération. Nous ne voulons plus que le PAD connaissent les perturbations de 2015 », promet un importateur de produits surgelés impliqués dans ce quiproquo.

Mais à RTC, on pense passer à la vitesse supérieure. Lin Dieudonné Onana Ndoh envisage désormais enlever les conteneurs positionnés au Terminal à conteneurs du PAD qui encombrent l’aire de stationnement alors que plusieurs navires de produits halieutiques sont en attente de déchargement. « Faute par vous de le faire, toute avarie qui surviendrait relèverait de votre seule responsabilité. J’ai donné instructions afin que des débarquements supplémentaires ne soient acceptés que dans la limite des prises dégagées par vos enlèvements », fait observer Lin Dieudonné Onana Ndoh.

Rappelons qu’en 2022, RTC a enlevé un volume de 340.000 Evp. Avec un chiffre d’affaires de 54 milliards de FCFA, RTC a réalisé en 2022 un bénéfice net de 14 milliards de F.

Eco Matin

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Dernières nouvelles

Ma vie au quotidien