fbpx

Cameroun Actuel

Retour triomphal d’Africa n°1 : la renaissance d’une voix continentale

Depuis son silence énigmatique il y a huit longues années, l’attente fiévreuse des fidèles auditeurs trouve enfin sa conclusion : Africa N°1, le légendaire « tam-tam de l’Afrique », s’apprête à résonner à nouveau à travers le continent. Annoncé comme l’une des ambitions phares des autorités de la Transition au Gabon pour l’année 2024, ce retour tant attendu est un symbole de renouveau et de nostalgie pour des générations d’auditeurs qui ont grandi en écoutant cette voix emblématique.

L’annonce officielle, faite avec enthousiasme par le ministre gabonais de la Communication et des Médias, Laurence Ndong, le 3 mai dernier, a suscité une vague d’excitation sans précédent. Dans quelques jours seulement, les fréquences familières de 94.5 et 99.5 retransmettront les sons vibrants d’Africa N°1. Et dans quelques mois, grâce à l’impulsion du président de la Transition, de nouvelles installations modernes accueilleront cette institution radiophonique.

Mais ce n’est pas seulement une question de fréquences et de technologie modernisée. Le volume horaire des programmes va doubler, offrant désormais six heures pleines d’une programmation diversifiée. Des émissions sportives aux sélections musicales soigneusement orchestrées, en passant par la réapparition de classiques comme « Aventure Mystérieuse » de feu Patrick Nguéma Ndong, Africa N°1 promet de renouer avec son héritage tout en embrassant l’avenir.

La renaissance d’Africa N°1 ne serait pas complète sans une portée continentale. Les signaux relais seront réactivés dans les capitales africaines ciblées, permettant ainsi à cette voix familière de retrouver son écho à travers les vastes étendues du continent. Cette initiative, initiée en 1981 par le gouvernement gabonais et des investisseurs français, a traversé des décennies de succès jusqu’à être affectée par les turbulences de la crise libyenne en 2017, obligeant son actionnaire principal, Libyan la Jamahiriya Broadcasting Corporation (LJBC), à rompre le partenariat.

Cependant, avec un investissement projeté de plus de 380 millions de francs CFA, Africa N°1 se prépare à reprendre sa place légitime dans le paysage radiophonique africain. Cette radio qui fut autrefois l’orgueil de tout un continent s’apprête à revendiquer sa position avec une passion renouvelée et une détermination inébranlable.

Le retour d’Africa N°1 n’est pas seulement le renouveau d’une voix radiophonique ; c’est le retour d’une part de l’identité culturelle africaine, un lien intangible qui unit les peuples à travers les frontières et les générations. Alors que les premières notes résonneront à nouveau, des millions d’auditeurs se rassembleront pour célébrer non seulement le passé glorieux, mais aussi l’avenir prometteur qui attend cette icône de la radio africaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi