Camerounactuel

Plus de 300 camerounais expatriés sont candidats aux municipales en France

Ils sont quelques 300 à 350 originaires du triangle national à être conseiller municipal, adjoint au Maire, Maire ou Sénateur en France.

Qu’il s’agisse d’Armand Tenesso, avocat au Barreau de Strasbourg et tête de liste de l’Union sociale démocratique (Usd), à la mairie de Strasbourg, Georgette Libaï qui est sur la liste de Cédric Villani pour conquérir la mairie de Paris, Monique Véronique Maah, ancienne animatrice de Tam Tam Week-end sur la Crtv, Conseillère municipale déléguée au logement à la mairie d’Emerainville, ou enocre Roger Tchato, maire de Bauné, commune d’à peine 2.000 habitants, dans le Maine-et-Loire (49) depuis 2008, Pierre de Gaétan Njikam, 3è adjoint au Maire de Bordeaux, ville de 250.000 habitants, dans la Nouvelle-Aquitaine, département de la Gironde (33) chargé des partenariats avec l’Afrique, en passant par Hermine Rigaud, Adjointe au Maire de Chevilly-Larue, une commune d’à peine 20 000 habitants, dans le Val-de-Marne, en région parisienne, ou Caroline Adomo, 2è Maire-adjointe de Champigny sur Marne, une commune d’environ 77. 000 habitants, dans la banlieue sud-est de Paris, sur la Marne.

« Intégration réussie »

Pour Caroline Adomo, l’action locale des élus est capitale. « Beaucoup de choses peuvent être faites à l’échelle locale. Le maire et son équipe disposent d’un vrai pouvoir décisionnel à l’échelle de la commune et dans divers domaines. Ce principe de libre-administration est inscrit dans la Constitution de 1958 ». Mme Adomo est une des- marraines du Réseau international des diasporas Africaines et Afro descendants (Ridaaf), une association qui oeuvre pour la reconnexion culturelle, sociale, économique, politique entre l’Afrique, les Diasporas africaines et les territoires d’Outre-mer. Très attachée à la protection de l’environnement, elle a réalisé, en 2018, te plan propreté et la lutte contre le gaspillage alimentaire en milieu scolaire, dans la commune de Champigny sur Marne. Les uns et les autres préparent au mieux les élections municipales des15 et 22 mars 2020.

Hermine Rigaud, membre de la majorité municipale de gauche, à Chevilly-Larue, et qui croisera le fer contre l’oppositionfLes Républicains) dont le chef de file n’est autre qu’un compatriote, Biyiha Nguimbous Bedel, peut, elle aussi, se targuer d’avoir un parcours politique qui force le respect depuis son arrivée dans l’hexagone, en 1976. «Socialiste, je suis bientôt à la fin de mon second mandat, ou plutôt troisième, puisque j’avais commencé par un premier mandat de simple conseiller municipale », confie-t-elle, avant de préciser « Je suis Maire-adjointe, Déléguée à l’Action sociale et aux Solidarités, aux Politiques en faveur des retraités et des personnes handicapées, je suis par ailleurs Vice-présidente du Centre communal de l’Action sociale ».

En cette période où l’engagement des femmes est salué, à juste titre, par la communauté internationale, Hermine Rigau est l’exemple même de la femme qui a plusieurs cordes à son arc. «Toutes ces responsabilités, c’est beaucoup de travail qui m’occupe seulement à temps partiel car en plus d’être une élue, j’ai mon boulot dans le civil. La Mairie m’occupe principalement eh fin de journée, les mercredis toute la journée (jour de permanence ndlr), et les samedis pour les célébrations de mariages. Je m’y suis habituée en 12 ans d’adjoint au Maire et 6 ans d’élue sans charge ».

« Le Cameroun dans l’âme »

Née au Cameroun, Hermine Rigaud arrive en France en 1976. « Pour devenir français il faut entre autre, avoir réussi son intégration et rempli beaucoup d’autres critères, cependant cela ne m’enlève pas mon appartenance biologique au Cameroun. Je n’ai besoin de rien pour rester camerounaise, tout au moins dans l’âme. Je vais au Cameroun de temps en temps. J’ai une grande famille là-bas».

Une autre de nos compatriotes, Céline Massey, fait le bonheur des habitants de Rosny sur seine, une commune de 6.000 âmes dont elle est Maire-adjointe depuis 2014. « Lorsque je me suis établie à Rosny sur Seine, en 1998, petite ville du Mantois, aux confins de l’Ile de France et qui a vu naître Sully, illustre ministre des finances de Henri IV, j’ai lié des amitiés avec plusieurs personnalités et habitants de la ville, notamment avec feu Michel Cuillamaud (maire de 1974 à janvier 2018 date de son décès ndlr}, né à Rosny, et dont la famille y était établie depuis plusieurs générations, confie-t-elle.

Avant de poursuivre « Passionné par son village, nous nous sommes reconnus des affinités dans (’intérêt que nous portions à nos lieux de naissance, pour moi mon petit village, Aaap Yemfek à côté de Nden, grande Mission Catholique où j’ai été scolarisée après d’illustres enfants de notre région, dont notre Président, dans l’arrondissement de Zoétélé, dans te Dja et Lobo -.

Elle conclut : «En 2008, Michel Cuillamaud, m’a proposé de faire partie d’une liste sans étiquette qu’il voulait présenter aux élections municipales. Finalement nous serons élus en 2014, il me confie alors la vice-présidence du Centre communal d’action sociale(Ccas) qui englobe la petite enfance, (es seniors et le logement social à gérer. Je suis chargée d’organiser l’accueil des personnes en quête d’un logement, répondre aux diverses demandes des usagers dans le domaine du social ».

Comme un clin d’œil, c’est à Rosny sur Seine que Céline Massey a eu le bonheur de recevoir, le 19 octobre 2019, la 1ère journée annuelle des Echanges France-Cameroun, organisée par l’association Efracam, avec en toile de fond, le Co-développement. Pour l’occasion, l’homme de culture et observateur de la vie politique camerounaise, Bassek Ba Kobhio, était l’invité d’honneur.

Bien avant l’indépendance, de nombreux Camerounais ont exercé un mandat en France : N’Joya Arouna, élu pour la première fois en 1947, puis réélu en 1948 et 1955, Sénateur, sous la IVè République française ou encore Pierre Ngayewang, originaire de Batié dans la chefferie de Bafoussam, Sénateur du 23 février au 9 décembre 1958.

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dernières nouvelles