fbpx

Cameroun Actuel

PCRN : malgré l’interdiction de son congrès à Kribi, Cabral Libii veut défier le sous préfet

Cabral Libii, acteur politique du Cameroun

Le président du parti Camerounais pour la Réconciliation nationale, Cabral Libii, annonce que la rencontre pour le congrès de Kribi de mi décembre aura lieu.

« Est rapporté à compter de la date de signature de la présente décision le récépissé n’ 108/ RDMP/ L 11-03/BAG du 16 novembre 2023 déclarant la manifestation publique dédiée au renouvellement du comité directeur et à l’élection du président national du PCRN projetée du 15 au 17 décembre 2023 à l’hôtel La Marée sis au quartier Elabè dans l’arrondissement de de Kribi 2 », écrivait le sous préfet de Kribi 2 dans une décision publiée en fin de semaine dernière.

L’administrateur civil justifiait son acte par des « dissensions internes » au sein du parti Camerounais pour la Réconciliation nationale. Le weekend dernier, c’est Cabral Libii qui est sorti de ses gongs. Le président actuel du PCRN annonce entre les lignes que cette décision de l’autorité administrative va être défiée.

« Nous restons mobilisés Pour la préparation du 1er congrès du PCRN du 15 au 17 décembre 2023. Aucune stratégie obscure ne changera le cours de l’histoire que nous sommes en train d’écrire dans notre beau pays », à écrit l’homme politique sur sa page Facebook.

Lançant un appel à ses militants. « Militants militantes et sympathisants du PCRN, les prémisses de la démonstration de ce que nous constituons comme force politique nous sont données par les grelotements de certains. La frénésie du chaos qui les anime confirme l’irréversibilité du cours des choses. Voyez y le signe du triomphe imminent de la volonté du peuple souverain que vous êtes. Alors tenons nous éveillés galvanisés par leur fébrilité, gardons la foi en Dieu« , a ajouté Cabral Libii

En rappel, le PCRN vit une zone de turbulence après une plainte de Robert Kona qui assigne Cabral Libii en justice le 04 janvier 2024 au tribunal de première instance de Kaélé dans le département du mayo Kani dans l’extrême Nord.

Robert Kona fondateur du parti accuse Cabral de ne plus le prendre au téléphone et ne pas respecter les termes de leur accord. Lesquels ? On n’en sait plus. Mais on sait par contre que Cabral Libii a pris la tête du PCRN le 11 mai 2019 lors d’une assise à Guidiguis dans le mayo Kani à l’extrême nord.

Une réunion que Cabral « a transformé en congrès pour prendre la tête du parti” dénonce Robert KONA. Mais les observateurs s’étonnent que Robert KONA, administrateur civil à la retraite ne conteste la régularité du congrès de Guidiguis que 4 ans après.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi