Camerounactuel

Parcours : mieux connaitre le Colonel Abeng Mbozo’o, le nouveau patron de la santé militaire

Depuis le 31 mars 2020, Emile Ferdinand Abeng plus connu sous l’appellation Abeng Mbozo’o  est à la tête de la Direction de la santé militaire (Dsm).

Né il y a 56 ans à Ebolowa, ce père de 04 enfants traine derrière lui une très longue et riche expérience dans la santé militaire. Formé en Grèce de 1988 à 1996, ce médecin militaire a commencé sa carrière au plus bas niveau de son corps de métier et est désormais au sommet.

Il a notamment été Chef service par intérim des urgences à l’hôpital militaire de Yaoundé, médecin chef à l’infirmerie sapeurs-pompiers, médecin chef du corps national des sapeurs-pompiers, Commandant de la Compagnie médicale OPS Delta ( Bakassi), médecin Chef de l’hôpital militaire de Région N°2 Douala, Chef secteur de la Santé militaire N°2 Douala, médecin chef de l’hôpital militaire de région N°1 Yaoundé. Mais aussi Chef secteur de la Santé militaire N°1 Yaoundé, chef de la deuxième Région de santé militaire cumulativement avec ses fonctions de médecin-chef de l’hôpital militaire de Région N°2, chef de division de la santé opérationnelle (Etat-major des armées) et le sommet, directeur de la santé militaire.

Ndono Rose

Le fils de Mbozo’o Alexandre et de Ndono Rose est titulaire d’un diplôme en santé opérationnelle, spécialiste en radiologie et imagerie médicale. Il possède un certificat en chirurgie générale, un diplôme d’urgence et secourisme, un doctorat en médecine.

Enseignant d’universités, il a étudié à la faculté des sciences – Université de Yaoundé, à la faculté de médecine de l’université Aristote de Thessalonique en Grèce, à l’université de médecine militaire N°2  Shanghai en Chine. Il a fait un Stage de perfectionnement en chirurgie à Shanghai, un autre en urgence et gestion des catastrophes (Magen David – Israël), la spécialisation en radiologie et imagerie médicale a été faite au Cameroun et en France et des cours de directeur des hôpitaux à Shanghai, des enseignements de chirurgie opérationnelle ont été faits aux Usa. Il parle français, anglais, grecque. Des atouts qu’il mettra au service de la santé des forces armées camerounaises au plus haut niveau.

 

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dernières nouvelles