fbpx

Cameroun Actuel

Nourane Foster menace de se retirer de la scène politique camerounaise

Nourane Foster

Nourane Foster, femme d’affaires et députée du Parti Camerounais pour la Réconciliation Nationale (PCRN), a exprimé sa volonté de se retirer de la scène politique, invoquant des intimidations de la part du Ministre de l’Administration Territoriale, Paul Atanga Nji.

Dans un commentaire publié sur sa page officielle Facebook, l’Honorable Foster a exprimé ses préoccupations concernant les récentes actions et mises en garde émises par le patron du MINAT, visant particulièrement un autre député et son parti.

« Le préambule de notre Constitution stipule clairement que la souveraineté nationale appartient au peuple camerounais, qui l’exerce à travers le Président de la République et les membres du Parlement« , a-t-elle déclaré. « Un député représente la Nation et a le droit de s’adresser aux Camerounais. Pourquoi cette mise en garde ? »

Foster a souligné sa frustration face au climat politique actuel, suggérant que les actions de certains individus au sein du gouvernement entravent le processus démocratique. « Ce qui se prépare avec la complicité de certains individus dépasse ma compréhension« , a-t-elle déploré. « En raison de ces intimidations, à partir d’aujourd’hui, je n’exclus pas la possibilité de me retirer de la scène politique camerounaise. »

Cette annonce intervient après les récentes accusations du Ministre de l’Administration Territoriale contre le député Cabral Libii, qui a été averti de cesser de faire des remarques irrespectueuses sur le Chef de l’État. Maurice Kamto a également été menacé par le même ministre. Atanga Nji a spécifié que l’expression « Camerounais, mes chers compatriotes » est réservée exclusivement au Président de la République, prévenant que « ceux qui enfreignent cela doivent se méfier. »

Un retrait potentiel de la politique par l’Honorable Nourane Foster pourrait marquer un changement significatif dans l’approche et l’influence du PCRN sur le paysage politique camerounais. La situation reste tendue alors que les observateurs attendent de nouveaux développements. Elle est également populairement connue sous le surnom de MP 2.0.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi