Camerounactuel

Nchout Njoya Ajara victime d’une escroquerie foncière

La vice-capitaine des lionnes indomptables accuse un prétendu propriétaire terrien de l’avoir escroqué la somme de 12 millions de francs en lui miroitant la vente d’une parcelle de terrain au quartier Mendong à Yaoundé. L’affaire a été renvoyée au 18 août 2022 pour la comparution de la plaignante.

L’escroc qui se nommerait Mathurin Yondeu serait en détention provisoire à la prison centrale de Yaoundé Kondengui depuis quelques mois déjà. Il clame d’ailleurs son innocence depuis le déclanchement de la procédure judiciaire.

L’audience du 21 juillet a été renvoyée au 18 aout, la plaignante était au Maroc pour la CAN. D’après le journal Kalara, que par le truchement d’une de ses connaissances qui réside à Yaoundé, la footballeuse a été mise en contact avec M. Yondeu Mathurin. Ce dernier souhaitait obtenir de la plaignante un concours financier dans le but de parachever le processus de rétrocession d’un immeuble non-bâti au quartier Mendong ayant été frappé d’expropriation pour cause d’utilité publique.

Toujours selon Kalara, M. Yondeu Mathurin avait expliqué à la lionne qu’il était légataire (héritier) de tous les biens laissés par M. Manga François, décédé sans femme ni enfant. Le mis en cause avait présenté à la plaignante un jugement d’hérédité pour soutenir ses déclarations.

Il avait déclaré à la dame qu’au terme d’un décret d’expropriation pour cause d’utilité publique, le terrain d’une superficie de plus de 3 hectares appartenant au défunt dont il revendique la succession, avait été incorporé au domaine privé de l’Etat et que grâce à ses démarches, ledit terrain était sur le point de lui être rétrocédé.

C’est ainsi que M. Yondeu Mathurin avait proposé à la footballeuse, d’une part, la vente d’une parcelle de 3500 m2 à prélever des 3 hectares avant de lui confier la mission de lotir et de viabiliser le site en contrepartie d’un hectare à prélever du terrain ainsi viabilisé.

Un délai de six mois avait donc été fixé pour la parfaite exécution de cette entente à condition que Mme Njoya Ajara soit consentante. Flattée par l’offre et convaincue par les explications et les documents qui lui avaient été présentés, Mme Njoya Ajara avait versé au mis en cause d’importantes sommes d’argent dont le montant est estimé à plus de 12 millions de francs.

Seulement, deux années après la remise des premiers fonds, ni la preuve de la rétrocession du terrain, cause de l’engagement, ni la présentation d’un titre foncier établissant formellement sa propriété, encore moins le morcèlement de la parcelle acquise par achat, n’ont été effectifs jusqu’à ce jour.

Pendant son séjour au Cameroun à l’occasion de la préparation de l’équipe nationale de football féminine de la CAN 2022 au Maroc, la footballeuse qui, deux semaines auparavant, avait fait servir une sommation à M. Yondeu Mathurin pour s’exécuter, a fait une descente surprise le samedi 28 mai 2022 sur le terrain litigieux. C’est alors qu’elle a découvert que ledit terrain était en voie d’être totalement occupé par des maisons entièrement bâties et habitées pour les unes.

Pis, le vaste terrain, qui s’étend plutôt sur 4 hectares, est la propriété de M. Noah André, chef de la famille du défunt Manga François, qui dit y détenir un titre foncier.

Face à cette malheureuse découverte et réalisant qu’elle a été victime d’une arnaque de la part de M. Yondeu Mathurin, Mme Njoya Ajara réclame à ce dernier la restitution intégrale des sommes engagées dans cette affaire. Elle sollicite également une réparation proportionnelle au tort que lui a causé M. Yondeu Mathurin.

Le tribunal sera davantage édifié sur cette affaire avec les témoignages des parties au procès à l’audience du 18 août 2022.

Avec Kalara

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dernières nouvelles

Les plus lus

Lire aussi