Camerounactuel

Maroua 3e : les conseillers municipaux veulent la tête du maire Hamidou Sadou

Ils lui reprochent sa gestion opaque de cette commune, et son absentéisme exagéré et l’ont fait savoir au Préfet du Diamaré.

Le maire de la commune de Maroua 3e, Hamidou Sadou, est sur le gril des conseillers municipaux de cette municipalité de l’Extrême-Nord qui revendiquent sa tête. Ils ont saisi le Préfet du Diamaré, Jean-Marc Ekoa Mbarga, pour dénoncer la gestion opaque du maire et son absentéisme exagéré au sein de sa commune.

Le quotidien Le Jour indique dans sa parution de ce mercredi 14 septembre 2022 que l’homme à la manœuvre est le conseiller Mahamat Abouya, qui s’est réuni avec la vingtaine de conseillers municipaux de la commune de Maroua 3e pour exiger la tenue d’une session extraordinaire du conseil municipal, afin d’examiner la gestion du maire depuis son élection en février 2020.

« Figurez-vous aujourd’hui que le maire ait tenu à l’écart certains de ses adjoints pour se rapprocher d’un conseiller en la personne d’Ahmadou Toukour qui le représente même parfois lors des cérémonies, alors que tous ses adjoints sont là à ronger leurs freins », écrivent les conseillers au préfet du Diamaré.

« Si vous l’avez remarqué lors de la cérémonie de remise des fournitures scolaires aux élèves et certains dons à la population, aucun conseiller municipal n’était présent encore moins ses adjoints », renchérissent-ils.

Ces conseillers municipaux disent avoir saisi le comité central du Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais (RDPC) au contrôle de cette commune, pour dénoncer les griefs qui sont reprochés au maire Hamidou Sadou. Ce dernier a réagi à ces accusations dans les colonnes du journal Le Jour, et déplore une manipulation orchestrée par certains conseillers municipaux jaloux.

« C’est un ancien collaborateur qui fournit des fausses informations aux conseillers municipaux contre moi. Il a été chassé par moi de la commune. J’ai été élu par tous les conseillers municipaux, même ceux de l’opposition. Je n’ai pas peur de repartir aux urnes », a déclaré Hamidou Sadou.

CIN

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Les plus lus

Lire aussi