Camerounactuel

Le Groupe d’amitié parlementaire Cameroun – France effectue une mission d’information sur le projet de la centrale hydroélectrique de Nachtigal

La direction du projet de centrale hydroélectrique de Nachtigal et l’ensemble de son effectif, soit 3700 personnes, ont reçu d’augustes visiteurs ce 28 juillet 2022. Il s’agit de la délégation de haut niveau constituée par le groupe d’amitié parlementaire Cameroun – France conduit par l’hon. Zam Jean Jacques, son vice-président.

La délégation est arrivée sur le site du projet à 11 heures précises et a été reçue par M. Pierre Edimo, le directeur général adjoint de la Nachigal Hydro Power Company (NHPC) qui est la société chargée d’exécuter le projet. Avant de se rendre sur le chantier proprement dit, le directeur général adjoint a tenu une courte séance d’information avec les députés et ses proches collaborateurs.

La première étape de la visite d’inspection s’est déroulée au niveau de la section construction qui accueillera les réceptions. La deuxième phase a emmené les députés au barrage qui est également en construction. La troisième phase était au niveau du canal de passage qui est chargé d’amener l’eau de l’amont vers le centre de production. La dernière partie de la visite guidée concernait les zones de production et d’exportation.

A chacun des arrêts, l’un des ingénieurs et le directeur général adjoint ont expliqué aux députés les fonctionnalités techniques de la construction en cours. Ils ont également répondu à toutes les préoccupations des députés en visite. Dans l’un des arrêts, l’ingénieur a dit aux députés que le projet était déjà à un taux de réalisation de 64 %.

Il convient de mentionner que ce projet géant contribuera grandement à augmenter la capacité énergétique de la ligne d’approvisionnement énergétique nationale du Sud avec la production de 420 mégawatts une fois achevé dans deux ans, comme l’a révélé le directeur général adjoint.

Il a également été mentionné que cela contribuera à 30% de la consommation nationale en électricité. Parmi les autres révélations intéressantes de cette mission d’enquête, citons le fait que 95% des travailleurs de ce projet sont des nationaux et seulement 5% sont des expatriés.

Parmi les 95 % d’habitants, 30 % sont des habitants de la région et le reste vient de régions éloignées du pays. La deuxième révélation est que le projet vaut 800 milliards de francs Cfa et qu’il s’agit d’un partenariat public – privé. Celle-ci soutient que des institutions internationales de développement comme la Société française d’électricité (EDF), le gouvernement camerounais ainsi que des banques commerciales locales sont impliquées dans le financement du projet.

Il est également très important de noter que la NHPC a dûment indemnisé les familles dont les maisons ont été détruites en raison de la construction de ce projet en leur construisant de nouvelles maisons.

Ekema Emmanuel Likine, Celcor / Christian Zam, CEA.

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dernières nouvelles

Les plus lus

Lire aussi