Camerounactuel

Kidnapping des prêtres à Mamfe : les ravisseurs exigent une rançon de 65 millions de FCFA

L’Archevêque de Bamenda Mgr Andrew Nkea affirme que l’église n’entend pas se plier à cette exigence.

On en sait un peu plus sur la situation des prêtres enlevés samedi dernier à l’Eglise St Mary de Nchang près de Mamfé, dans le département de la Manyu, région du Sud-Ouest. Les ravisseurs soupçonnés d’être les miliciens séparatistes ont demandé une rançon de 65 millions de FCFA pour libérer leurs otages. Cependant en interview à Bbc, l ’Archevêque de Bamenda Mgr Andrew Nkea, par ailleurs président de la Conférence Episcopale Nationale, qui a précisé que le montant de la rançon avait été revue à la baisse, a indiqué que l’église n’entend pas de plier aux exigences des ravisseurs.

« Le diable est un menteur et le diable ne peut jamais gagner », a-t-il déclaré  l’Archevêque de Bamenda Mgr Andrew Nkea.

Les ravisseurs demandent aujourd’hui comme rançon 32 millions de FCA. De nos sources, on apprend que les séparatistes reprochent également à l’Eglise de n’avoir pas soutenu la lutte indépendantiste, ce qui explique leur réaction disproportionnée contre l’Eglise. L’église catholique a condamné l’attaque contre la chapelle St Mary de Nchang et le kidnapping des 8 personnes.

L’Italie qui suit de près ces événements, et son ministère des Affaires Etrangères et de Coopération Internationale, a réagi lundi à travers Twitter.

« L’Italie suit avec inquiétude les nouvelles de Mamfe au Cameroun où un groupe armé a incendié une église et enlevé 8 personnes. L’Italie condamne cet acte de violence, souhaite la libération rapide des otages et réaffirme engagement de l’Italie pour la liberté de religion ou de conviction », peut-on y lire.

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dernières nouvelles

Les plus lus

Lire aussi