Camerounactuel

Idrissa Gana Gueye : au-delà du boycott d’une déviance

Comme l’an passé, le milieu sénégalais Idrissa Gana Gueye n’a pas joué samedi à l’occasion de la journée mondiale dédiée à la lutte contre l’homophobie. Une nouvelle absence qui crée la polémique.

Dans une tribune, le politologue Siméon Roland Ékodo Mveng analyse le geste du joueur du PSG, au delà d’un boycott d’une déviance.

« Ce joueur sénégalais sera désormais décoré dans les palais du continent et même porté en triomphe tel un héros antilibéral. Idrissa Guèye incarne chez ses fans et supporters, un panafricanisme et un sankarisme sexuel.

Au-delà de l’affirmation d’une orientation sexuelle étalonnée sur ses valeurs traditionnelles et culturelles, l’africain type perçoit la campagne homosexuelle comme une nouvelle forme de colonisation occidentale du monde à rejeter urgemment et absolument pour sa survie.

Dans la guerre des civilisations, l’objection de conscience de Gana Guèye et ses multiples soutiens relèvent donc d’une résistance idéologique panafricaniste sur le marché international des sexualités. Un geste ultranationaliste
similaire au refus global du Franc CFA, et du vaccin anti-covid en Afrique.

Cette position ferme et a priori individuelle ou éminemment motivée par les convictions religieuses et culturelles du joueur du Paris Saint Germain, trouve un terreau fertile dans une jeunesse africaine majoritairement contestataire de l’ordre démocratique libéral. ( Exemple emblématique du Mali actuellement).

La réponse symbolique d’Idrissa Guèye, le lion de la téranga et le soutien du président Macky Sall qui avait aussi refusé de dépénaliser l’homosexualité au Sénégal illustrent la position de tout un continent opposé à l’uniformisation, à l’encapsulation, à l’occidentalisation du monde et à la subalternisation de l’Afrique aux valeurs édictées ailleurs et posées comme universelles et indérogeables.

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dernières nouvelles