fbpx

Cameroun Actuel

Historique : deux femmes intronisées notables dans le canton de Kerawa pour la première fois

Une étape historique a été franchie dans le canton de Kerawa, situé dans le district de Margui Wandala de la subdivision de Kolofata, dans la région de l’Extrême-Nord du Cameroun, avec l’intronisation de deux femmes notables pour la première fois de son histoire.

Kerawa, une ville fondée en 1900 et bordant la République fédérale du Nigeria, est le foyer de plus de 20 000 habitants, principalement issus du groupe ethnique Madara, qui s’adonnent principalement au petit commerce, à l’agriculture et à l’élevage.

Lors d’une cérémonie récente, Marie Kellou et Fadi Oumaté Mala ont été officiellement installées comme premières femmes notables de la chefferie, une décision prise par le Lamido de Kerawa, Tagama Seïni, pour lutter contre l’analphabétisme des filles et promouvoir l’éducation des jeunes femmes.

Le Lamido Tagama Seïni a souligné que cette décision était motivée par la conviction que les femmes jouent un rôle crucial dans l’éducation et le développement de la société. Il a chargé les nouvelles notables de relever des défis tels que la sous-éducation des jeunes filles et les mariages précoces, tout en encourageant la participation des femmes aux processus électoraux.

Cette initiative marque une rupture significative avec les traditions patriarcales de la chefferie, où les femmes étaient souvent confinées aux rôles domestiques avec des droits limités pour s’exprimer en public.

L’intégration d’une femme chrétienne, Marie Kellou, au sein d’une communauté majoritairement musulmane est également perçue comme un symbole d’unité et d’inclusion. Les autorités locales saluent cette décision comme une démonstration de l’unité et du vivre-ensemble dans une région souvent marquée par les tensions ethniques et religieuses.

Outre l’intronisation des femmes notables, d’autres innovations ont été introduites au sein de la chefferie, notamment la nomination d’un jeune, Adama Chetima, au poste de Premier ministre waziri, chargé de lutter contre la toxicomanie chez les jeunes.

Marie Kellou, l’une des nouvelles notables, a exprimé sa gratitude et son engagement envers son nouveau rôle, promettant de tout faire pour convaincre les parents d’envoyer leurs enfants à l’école et de lutter contre les mariages précoces.

Cette cérémonie historique témoigne de l’évolution des traditions et des valeurs dans le canton de Kerawa et marque un pas important vers l’autonomisation des femmes et la promotion de l’égalité des sexes dans la région.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi