Camerounactuel

Fc Barcelone. Joan Laporta met la pression : Xavi en danger

Barcelone était déjà éliminé de la course aux huitièmes de finale de la Ligue des champions avant même d’affronter le Bayern Munich à domicile pour la 5e journée du groupe C. Sans idée et dépassés, les Catalans s’inclinent lourdement sur leur propre terrain face à des Bavarois dominateurs et efficaces (3-0). Cinq matches de C1 cette saison et trois défaites : le bilan de Xavi Hernandez dans cette compétition est désastreux.

Après la rencontre, Joan Laporta s’est exprimé sur cette nouvelle contre-performance. “Le miracle n’a pas eu lieu, c’était compliqué émotionnellement puisque l’Inter avait gagné. On a les meilleurs fans du monde et on les remercie. On ne peut rien reproché aux joueurs. Le Bayern est une équipe très consolidée, le Bayern est la meilleure équipe d’Europe, ils jouent tranquilles. Le message aux fans est de regarder vers l’avant. Nous avons la Liga, nous avons d’autres compétitions. Xavi a également fait jouer les jeunes pour qu’ils puissent grandir “, a-t-il déclaré. Mais jusqu’à quand?

En affirmant à la fin de la rencontre contre le Bayern que Barcelone doit gagner la Liga, le président Joan Laporta donne une dernière chance à Xavi de conserver son poste. A défaut, le jeune technicien sera débarqué en cas de saison blanche.

Xavi qu’on espérait être performant comme Zinedine Zidane,  a visiblement montré ses limites sur les grands rendez-vous de la saison. Pour faire simple, Xavi n’a gagné aucun des chocs joué en octobre. Défaite et nul contre l’Inter, défaite contre le Réal puis double défaite contre le Bayern.

” Xavi a besoin d’un peu plus de préparation. Le club demande de l’expérience. C’est la même chose que nous avons fait avec Rijkaard, qui a jeté les bases, et Pep Guardiola a apporté l’excellence “, déclarait Laporta sur RAC1, il y a 18 mois.

Xavi Hernandez lui-même reconnaît l’échec de son équipe sur tous les plans  : ” aujourd’hui, nous n’avons pas été compétitifs, nous n’avons pas atteint leur niveau. Ils étaient très bons, bien meilleurs, plus intenses. Je suis sûr que l’élimination avant le match nous a affectés psychologiquement. Je suis sûr que c’est le cas. Nous avons été tirés dans un groupe vraiment difficile et tout nous est arrivé en Ligue des champions. C’était très cruel, mais aujourd’hui nous n’avons pas concouru. D’autres jours, nous l’avons fait, mais pas aujourd’hui.” À qui la faute donc?

Coups Francs

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Ma vie au quotidien

Les plus lus

Lire aussi