Camerounactuel

Fact-checking: l’association Smart Click Africa veut outiller 10 millions d’africains

L’équipe conduite par Beaugas Orain Djoyum, le président de l’association Smart Click Africa mène une bataille contre les fake news autour du coronavirus.

A travers son site web (www.covid19.cm), elle s’efforce à donner la bonne information sur l’évolution de la pandémie au Cameroun.

« L’équipe des journalistes de Smart Click Africa qui produit les articles vérifie bien évidemment le contenu des articles provenant de sources externes avant publication », rassure Selon Assongmo Necdem, chef du projet de factchecking Covid19.cm.

L’équipe de rédaction des articles est composée des professionnels des médias et des journalistes spécialisés dans le traitement de l’actualité liée à la santé et les méthodes de prévention.

Cette initiative fait partie des missions de l’association des Africains engagés pour un meilleur développement du numérique, pour un Internet utile, sain et sûr, et pour un meilleur usage du web (Smart Click Africa). Elle a lancé son programme « 10 millions Smart Citizens » le 24 avril 2020.

L’objectif principal étant de sensibiliser et de former des Africains pour « disposer d’au moins 10 millions d’Africains aptes à mieux utiliser le web et les solutions numériques de manière bénéfique tout en étant prêts à déployer ces solutions », explique-t-on dans le communiqué de presse de lancement des activités de l’association. Pour les dirigeants de Smart Click Africa, il est question de former 1 million d’Africains chaque année jusqu’en 2030.

« Aujourd’hui, après la vague des maisons connectées et des objets connectés, la tendance dans le monde est à la mise en place des smart cities (villes intelligentes et connectées). De nombreuses villes rivalisent d’adresse et d’ingéniosité pour proposer des innovations et solutions numériques qui facilitent la vie de leurs citoyens. En même temps, il ne saurait avoir des smart cities sans smart citizens.

Donc, pas de villes intelligentes sans citoyens intelligents. Or, en Afrique, si on observe encore un retard dans de nombreux pays dans la mise en place des solutions numériques innovantes au bénéfice de leurs populations, ils sont également nombreux les Africains qui ne savent pas utiliser les outils numériques mis en place, et encore moins ne connaissent pas et ne maîtrisent pas les bases de l’utilisation de l’Internet et des simples outils numériques.

Le programme « 10 Millions Smart Citizens » va donc non seulement participer à la formation des Africains sur les fondements, les bases de l’utilisation du web et des solutions numériques à portée de main, mais aussi sensibiliser les décideurs africains sur l’importance du déploiement des solutions numériques innovantes pour une meilleure transformation digitale au bénéfice de leurs populations et par ricochet de l’Etat », explique Beaugas Orain Djoyum.

Source: Le Quotidien

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dernières nouvelles