fbpx

Cameroun Actuel

Emotions fortes à Kiev pour Alain Berset, qui rencontre Zelensky

Alain Berset a effectué une visite surprise très mouvementée samedi à Kiev. Après une double cérémonie commémorative et un tête-à-tête avec son homologue ukrainien Volodymyr Zelensky, le président de la Confédération a dû courir s’abriter à cause d’une alerte missile.

« Je suis ici pour réaffirmer la solidarité de la Suisse avec l’Ukraine, maintenant et à long terme », a déclaré le conseiller fédéral après ses entretiens. A peine avait-il insisté sur le soutien de la Suisse aux efforts de l’Ukraine pour exporter son blé en dépit du blocus russe que le conseiller fédéral et les autres dirigeants présents – la première ministre lituanienne Ingrida Simonyte, le président letton Edgars Rinkevics et M. Zelensky – ont dû quitter précipitamment les lambris et les dorures du palais présidentiel.

Une alerte au missile de croisière, qui s’est finalement révélée une fausse alarme, avait retenti sur Kiev, comme cela arrive assez fréquemment, ont indiqué les services de sécurité interrogés par le journaliste de Keystone-ATS présent sur place.

Pendant une vingtaine de minutes, Alain Berset et la délégation suisse, dans laquelle figurait notamment la directrice de la DDC Patricia Danzi, ont dû se mettre aux abris dans des sous-sols. Leur sécurité n’a jamais été menacée. Les hôtes ukrainiens sont en tout cas restés très calmes durant tout l’épisode.

Pluie de drones

Quelques heures plus tôt, peu avant l’arrivée de M. Berset, les Ukrainiens avaient déjà dû se réfugier pendant six heures dans les abris après une pluie de drones sur Kiev – une septantaine, pratiquement tous détruits par la défense antiaérienne – déclenchée par la Russie.

Après ces incidents, le conseiller fédéral, nullement perturbé, a pu poursuivre sa visite d’Etat avec un lunch de travail en compagnie du premier ministre Denys Chmyhal, qui l’a reçu après l’entretien de 45 en bilatéral entre MM. Berset et Zelensky.

Le président suisse a pu à cette occasion réitérer le soutien suisse à ce pays meurtri et condamné une nouvelle fois l’agression russe. « Celle-ci provoque le chaos dans le monde, et la Suisse n’a pas intérêt au chaos », a dit M. Berset.

Soutien total

Son message à Kiev: ne pas oublier l’Ukraine, en dépit des nombreuses crises qui secouent le monde en parallèle. Alain Berset a aussi profité de sa visite d’Etat éclair – une douzaine d’heures seulement – pour assister au 2e…

[…]Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi