Camerounactuel

Dr Sylvia Santerre Vanessa : « Le diabète non équilibré a un impact sur l sexualité »

Médecin néphrologue, spécialisé dans les maladies non chirurgicales des reins et non moins responsable du centre d’hémodialyse à l’hôpital régional d’Ebolowa, elle s’étend sur les maladies du rein placées au centre de la journée mondiale du rein célébrée le 10 mars dernier.

Quelles peuvent être les causes des maladies du rein ?

La première cause de l’insuffisance rénale dans le monde, c’est le diabète 01 adulte sur 10 dans le monde en souffre de maladie rénale chronique. Il y’a également l’hypertension, et les maladies infectieuses chroniques, dans notre contexte c’est le Vih, ce sont les hépatites B et C, le paludisme, les filarioses et également l’automédication, les médicaments de la rue. Tout ceci peut conduire à une insuffisance rénale. Pris à temps, on peut bien remédier à la situation. Mais au stade terminal, ce n’est que la dialyse ou la transplantation qui doivent intervenir. Le meilleur moyen c’est la prévention, c’est bien se faire dépisté.

Quels sont les signes apparents que l’on peut observer chez le malade ?

Il faut noter qu’en insuffisance rénale, il n’y a pas de signes spécifiques à observer. Mais, il y’a des attitudes à adopter pour prévenir ces maladies. Bien prendre en compte toutes les maladies chroniques, l’hypertension artérielle, la contrôler régulièrement, sa glycémie si on a le diabète. Dans ce cas, il faut être suivi pour éviter d’atteindre la phase de la complication qui est l’insuffisance rénale.

Pour cela, il faut avoir une alimentation saine, éviter tous les excès, du sucre, du sel, du cube, du gras et faire du sport environ trois fois par semaine au moins 30 minutes. Eviter le tabac, réduire de l’alcool et bien suivre toutes les maladies infectieuses. Il faut également évoquer la malfaçon urinaire chef les enfants, pour confirmer qu’il n y’a pas un âge indiqué à partir duquel on fait la maladie.

La présence de nombreux patients pour cette campagne confirme-t-elle que le besoin est réel pour ce type d’opération ?

Par jour, nous recevions plus d’une centaine de personnes, malheureusement nous poursuivons nos dépistages à l’hôpital normalement. Le service de l’hémodialyse reste ouvert au public en cas de besoin de consultation. Nous les disons simplement, « aimez vos reins, faites vous dépister », prenez en charge toutes les maladies chroniques. Ayez le réflexe de se rendre à l’hôpital et éviter l’automédication.

On parle du rein, il sert à quoi dans l’organisme ?

Il faut noter qu’en temps normal tout être humain dispose de deux reins. Mais, on peut en avoir un et l’ignorer, ou alors un qui fonctionne anormalement. Il faut connaitre que le rein que le rôle d’épuration du sang, c’est-à-dire élimine les toxines et les excès d’eau du sang à travers la production d’urine. C’est le rein qui contrôle la tension artérielle, produit les globules rouges du sang et garde nos os en bonne santé.

Bref, il contribue à l’équilibre de notre milieu intérieur de l’organisme. Sans le rein, on ne vit pas mais il existe des moyens de suppléance comme la dialyse, quand les reins ne fonctionnent pas du tout on pense à l’hémodialyse ou à la transplantation quand le rein ne fonctionne pas du tout de façon irrégulière.

La dialyse est-elle l’étape ultime pour le patient insuffisant rénale ?

Il faut savoir qu’il y’a deux types d’insuffisance rénale. L’insuffisance rénale aigue, celle qui s’installe de façon brutale. Ici, on peut avoir recours à la dialyse pour quelques séances. Mais, il y’a aussi la maladie rénale chronique quand le rein ne fonctionne plus du tout. Le patient participe normalement aux activités sauf que 02 fois par semaine il doit recevoir sa séance de dialyse. On éduque es patients à cela, il y’a un régime à observer lorsqu’on est en dialyse, il y’a des aliments qu’on ne consomme pas.

Cela peut troubler la vie en couple ?

Pas seulement le couple, mais la famille du point de vue économique. C’est vrai l’état du Cameroun subventionne déjà la séance de dialyse qui est à 5.000 Fcfa, en plus de cela il faut acheter les médicaments, il y’a des examens à faire chaque mois, trois mois ou six mois d’où l’instance qu’on ne doit pas arriver à cela.

Il faut noter que lorsque le diabète n’est pas équilibré, les complications sont multiples au niveau du cœur, des yeux même au niveau du rein ce qui peut entrainer un impact sur la sexualité. Nous conseillons aux populations de commencer leur journée par un verre d’eau à consommer, et de faire un effort d’en prendre au moins 8 verres par jour soit 2.5 à 3 litres d’eau par jour, cela fait du bien au rein.

Le Messager

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dernières nouvelles

Les plus lus

Lire aussi