fbpx

Cameroun Actuel

Crise anglophone : un appel à l’action de Tibor Nagy lors de l’Assemblée générale des Nations Unies

Lors de l’Assemblée générale des Nations Unies qui s’est tenue à New York, Tibor Nagy, ancien sous-secrétaire américain aux affaires africaines, a fait une remarque importante concernant la crise anglophone qui sévit au Cameroun depuis plus de cinq ans. Il a souligné le fait que cette crise n’a pas été abordée lors des discours officiels à la tribune, que ce soit par les représentants camerounais ou par d’autres puissances étrangères.

Cette omission a suscité des regrets de la part du diplomate américain, qui a souligné que la perte de vies humaines et les violations flagrantes des droits de l’homme dans les régions anglophones du Cameroun sont tout aussi tragiques que dans d’autres parties du monde. Il a exprimé sa déception face à cette situation et a rappelé qu’il n’y a personne de plus aveugle que celui qui refuse de voir.

Il convient de noter que Tibor Nagy est connu pour son soutien à la création d’un État Ambazonie regroupant les régions anglophones du Sud-Ouest et du Nord-Ouest du Cameroun. Cette position a suscité l’opposition du régime de Paul Biya, qui s’oppose fermement à toute idée d’indépendance de ces régions.

Il est essentiel que la communauté internationale prenne en compte la crise anglophone au Cameroun et agisse pour trouver une solution pacifique et durable. Les Nations Unies, en tant qu’instance internationale chargée de promouvoir la paix et la sécurité, doivent jouer un rôle actif dans la résolution de ce conflit. Il est donc primordial que cette question soit discutée lors des prochaines réunions et débats au sein de l’Assemblée générale des Nations Unies.

Il est encourageant de voir des personnalités comme Tibor Nagy attirer l’attention sur cette crise et appeler à une action internationale. Espérons que cette prise de conscience conduira à des mesures concrètes pour mettre fin à la souffrance des populations dans les régions anglophones du Cameroun et à la recherche d’une solution politique durable.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi