Camerounactuel

Covid-19: le Minsanté s’assure de la prise en charge des malades dans les hôpitaux de district

Manaouda Malachie a effectué une descente inopinée dans les hôpitaux de district de Djoungolo et d’Efoulan hier pour s’assurer de la prise en charge des malades.

Une salle de consultation bondée de monde .et un personnel soignant rompu à la tâche. Hier, à l’hôpital de district d’Efoulan à Yaoundé, l’ambiance était celle des jours ordinaires.

Entre consultations et hospitalisations des malades, le rythme n’a pas vraiment changé depuis que la pandémie de Covid-19 gagne du terrain dans le pays. Et pas question de céder à la psychose dans cette formation sanitaire dont le taux de fréquentations reste élevé.

C’est le constat fait par le ministre de la Santé publique. Manaouda Malachie y a effectué une visite inopinée pour s’assurer que la formation sanitaire fonctionne à plein régime.

Au terme de plusieurs minutes d’entretien avec le responsable de l’hôpital, Dr Mohamadou Guemse, notamment sur le circuit de détection des cas suspects de Covid-19 et la prise en charge de routine, le Minsanté a confié qu’à côté de la pandémie du coronavirus, il y a d’autres pathologies qui méritent elles aussi d’être traitées.

« Le système de santé doit continuer à fonctionner en dehors du Covid-19. Cette visite inopinée visait à voir comment les hôpitaux continuent à prendre soin des malades de manière régulière. Il n’y a pas baisse de fréquentation sanitaire. Les Camerounais continuent à bénéficier des soins. Il y a des petites choses que nous allons corriger afin d’optimiser les soins délivrés à nos compatriotes », a observé Manaouda Malachie.

Pour le directeur du centre hospitalier, pas question de céder au Covid-19 au point de négliger les autres pathologies. « L’hôpital de district d’Efoulan est au cœur de la prise en charge des populations. Raison pour laquelle, nous devons assurer le service minimum comme la vaccination, les accouchements, les fractures, etc. On ne peut pas arrêter le système de la chaîne de santé à cause du coronavirus », avoue-t-il.

D’après Mohamadou Guemse, toutes les mesures barrières ont été adoptées dans la formation sanitaire pour contrecarrer le coronavirus.

« Un circuit de suivi des cas suspects est mis en place et dirigés par des infirmiers formés. Dès qu’un cas suspect se confirme, toutes les dispositions sont prises pour transférer les malades vers les centres spécialisés de prise en charge des patients souffrant de cette maladie. L’hôpital est désinfecté tous les jours ainsi que les marchés et les lieux publics du district », conclut-il. Plus tôt, le Minsanté était à l’hôpital de district de Djoungolo où il a également fait le même constat.

Source: Cameroon Tribune

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dernières nouvelles