Camerounactuel

Coronavirus : des camerounais bloqués en Turquie

Parmi eux l’ex-président général de l’Église évangélique du Cameroun (Eec) Isaac Batomen, en escale après un séjour aux États-Unis d’Amérique, à l’aéroport international d’Istanbul.

Ils ne savent plus à quel Saint se vouer. Selon des sources du quotidien Le Messager, plusieurs Camerounais sont bloqués depuis plusieurs jours, à l’aéroport Ataturk d’Istanbul, en Turquie. Une quinzaine sont d’ailleurs en détresse du fait des conditions drastiques qu’ils vivent. Parmi ces compatriotes, désireux tous de revenir au Berceau de nos ancêtres, figure malheureusement, l’ancien président général de l’Église évangélique du Cameroun, Révérend Isaac Batomen, président émérite de l’Eec.

En raison de la recrudescence du coronavirus, la propagation exponentielle de cette pandémie, devenue la peste du 21eme siècle, les autorités turques ont officiellement suspendu les vols et les frontières sont hermétiquement fermées. Plus possible de survoler certains espaces aériens au risque de créer des incidents diplomatiques.

C’est dans le sillage de ces mesures restrictives et contraignantes que plusieurs Camerounais ne savent plus où donner de la tête. C’est dans ce droit fil, qu’ils sollicitent, en tout état de cause, des responsables du ministère des Relations extérieures, des représentations diplomatiques du Cameroun en Turquie, et de la présidence de la République du Cameroun, qu’une mesure exceptionnelle soit prise afin de leur permettre de revenir au bercail, le plus tôt possible.

Bon à savoir une cinquantaine d’autres Camerounais avaient été coincés à l’aéroport de Nairobi depuis la fermeture officielle des frontières du Cameroun le 17 mars 2020. Après des cris de détresse, un calvaire inoubliable qu’ils ont vécu, les autorités camerounaises ont consenti de les faire rentrer au pays mercredi dernier par un vol spécial. Dès leur arrivée à Yaoundé, tous ont été envoyés en confinement dans certains hôtels réquisitionnés par les pouvoirs publics.

Le sort de la quinzaine de compatriotes bloqués en Turquie en raison de la virulence du coronavirus, est entre les mains des dirigeants du Cameroun, qui sont interpelés et mis devant leur responsabilité. On espère que dans les prochaines heures, des mesures, si ce n’est des instructions, seront données pour que nos frères et sœurs abandonnés de ce côté, retrouvent la joie de vivre en regagnant leur patrie.

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dernières nouvelles

Les plus lus

Lire aussi

No Content Available