fbpx

Cameroun Actuel

Capo Daniel appelle au cessez-le-feu dans la crise séparatiste au Cameroun

Capo Daniel

Depuis le début de la crise séparatiste dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest du Cameroun, Capo Daniel, ancien leader indépendantiste et porte-parole des séparatistes, fait une annonce surprenante : un appel au cessez-le-feu. Cette déclaration marque un tournant dans le conflit qui perdure depuis près de huit ans, suscitant des réactions contrastées au sein de l’opinion publique.

Capo Daniel, autrefois figure emblématique de la lutte pour l’indépendance des régions anglophones du Cameroun, a annoncé lors d’une réunion de la plateforme pour le plaidoyer en faveur des droits du peuple, dont il est le responsable, la décision de mettre fin aux hostilités contre l’État camerounais. Cette initiative, prise conjointement avec les membres de la plateforme, intervient après une longue période de réflexion et de débat.

Dans sa déclaration, Capo Daniel souligne l’importance de privilégier la voie de la non-violence pour défendre le droit à l’autodétermination des Camerounais anglophones. Il appelle ainsi ses camarades séparatistes à cesser les combats et à se rendre dans les centres de désarmement, en attendant la conclusion d’un accord avec le gouvernement camerounais. Cette démarche vise à ouvrir la voie à des négociations en vue d’obtenir une plus grande autonomie pour l’« Ambazonie ».

Cependant, cette annonce suscite des réactions mitigées au sein de l’opinion publique. Certains expriment des doutes quant à la sincérité de l’appel de Capo Daniel, soulignant son passé en tant qu’acteur majeur de la violence dans les régions en crise. Pour eux, il pourrait s’agir d’une manœuvre visant à manipuler l’opinion ou à se positionner politiquement dans un contexte incertain.

D’autres voix, en revanche, envisagent la possibilité d’un rapprochement entre Capo Daniel et le gouvernement camerounais. Ils mettent en avant le fait que les autorités appellent régulièrement les séparatistes à déposer les armes et à s’engager dans le processus de désarmement, de démobilisation et de réintégration. Cette perspective laisse entrevoir la possibilité de pourparlers entre les parties prenantes, dans l’optique de trouver une solution politique durable à la crise qui secoue les régions anglophones du Cameroun.

En somme, l’appel de Capo Daniel au cessez-le-feu marque un moment de réflexion et de potentiel changement dans le conflit séparatiste au Cameroun. Si les réactions divergent quant à ses motivations et à ses intentions, cette initiative ouvre néanmoins la porte à un dialogue indispensable pour parvenir à une résolution pacifique et durable du conflit.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi