Camerounactuel

CAN 2021 : le courroux des supporters nigérians

Installés au quartier Mvog-Ada dans l’arrondissement de Yaoundé V, ils n’ont pas hésité à exprimer leur déception après la piètre performance des supers eagles face à la Tunisie lors des huitièmes de finale.

Contre toutes attentes, les aigles de Carthage ont désillusionné plusieurs observateurs du football, en battant le Nigéria en huitième de finale de la Can Total Energie 2021,1-0. Au quartier Mvog-ada où est installé une forte colonie de nigérians, notamment ceux qui sont spécialisés dans la vente des pièces de rechanges des automobiles, et des vendeurs de viande grillée, le mutisme y règne en maitre absolu. Devant des boutiques construites de façon contiguë au bord de la chaussée, ils ont les mains sur la joue, la morosité se lit sur le faciès. Ici, la déception est au menu des conversations.

« Les joueurs ont entamé la rencontre avec assez d’assurance. Dés le début de la rencontre, d’autres, pour ne pas dire la plupart, faisaient preuve de suffisance sur la pelouse. Je n’ai pas compris la raison pour laquelle le sélectionneur ne les remplaçait pas ; alors qu’il y a des alternatives au banc », s’indigne un nigérian.

Un autre avoue ne pas être surpris par l’élimination des super eagles parce qu’il y a eu des erreurs d’arbitrage de la part de Maguete Ndiaye, le central du match.

« Je pense que le Nigéria sort de la compétition de façon prématurée à cause des erreurs d’arbitrage. Dans un match de football sérieux qui plus est la Can, on aurait dû accorder le pénalty à l’équipe nigériane après que le défenseur ait touché le ballon de la main, mais malheureusement, l’arbitre a décidé autrement. Iwobi fait son apparition sur la pelouse, et quelques instants après, il prend un carton rouge, ce qui est une décision sévère de l’arbitre, parce qu’il aurait pu l’avertir avec un carton jaune », affirme Essobi, avant de s’interroger sur le faible temps de jeu accordé à un cadre de l’effectif nigérian.

Détermination

Lequel cadre avait déclaré avant leur toute première rencontre de phase de poule face aux pharaons qu’il souhaitait remporter cette 33eédition de la Can pour prendre sa retraite internationale. « Je ne comprends pas comment Ahmed Musa n’a pu jouer que quelques minutes lors de cette Can, alors que c’est un joueur clé qui pouvait entrer quand on était mené pour égaliser, et pourquoi pas nous donner la victoire ».

En tout cas rendez-vous à la prochaine édition de la coupe d’Afrique des nations en Côte d’ivoire en 2023. Peut- être les supers eagles y seront avec plus de détermination comme ce fût le cas dans leur pays en 1980, en 1994 chez les tunisiens, et en 2013 en terre sud-africaine, où ils furent champions. Aussi, faut-il le rappeler, le pays de Jay-Jay Okocha a déjà participé à la Can à 18 reprises, en terminant 15 fois sur le podium du tournoi continental.

Le Messager

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dernières nouvelles