Camerounactuel

Cameroun : Samuel Eto’o remonté contre les Lions Indomptables

Après un match terne face au Burundi jeudi, le président de la Fédération camerounaise de football (Fecafoot) a dû remonter les bretelles des joueurs dans les vestiaires.

« Je ne suis pas content, du tout. Vous représentez l’équipe nationale du Cameroun. Je m’en fou de qui est en face de vous, vous devez faire le job. J’ai pleuré pendant dans des années parce que je manquais mes Coupe du monde, mais je sais quel problème j’avais. ça ne va pas se passer tant que je suis président« , a lâché Samuel Eto’o, le visage serré.

« J’ai pris cette présidence pour changer les choses, et les places seront chères. Personne n’a sa place assurée dans cette équipe. Celui qui veut venir porter le maillot du Cameroun, il fait son job quand il est dans cette équipe. Si non, il ne vient pas et je serait content. Je jouerais avec des enfants« , a promis le président de la Fecafoot.

« J’ai été assis là pendant 26 ans et je sais ce que vous pensez. Vous vous dites : c’est un salaud. Mais j’ai été le meilleur étant assis là. Je vais tout vous donner, même ma vie, pour que vous soyez dans les meilleures conditions. Et je bagarre avec tout le monde pour vous mettre dans les meilleures conditions. Parce que vous êtes assis là et vous ne savez pas quelles bagarres j’ai derrière pour vous mettre dans les meilleures conditions. J’ai une très grande estime pour mon pays et je vais arriver où je vais, avec vous, ou sans vous« , a-t-il menacé.

Qatar 2022

il y a quelques jours, Samuel Eto’o a dévoilé son ambition pour le mondial Qatari. « Nous allons au Qatar pour gagner. Les choses doivent changer. Nous entrons dans chaque match pour gagner, les autres n’ont pas fait de magie. C’est notre mentalité maintenant« , a déclaré le président de la Fédération Camerounaise à son groupe, dans des propos relayés par la Confédération Africaine de Football.

Le match contre le Burundi de jeudi n’est donc pas pour rassurer Samuel Eto’o.

Le Cameroun a débuté les éliminatoires de la CAN 2023 par un court succès face au Burundi ce jeudi (1-0). Après un début difficile, l’attaquant lyonnais Karl Toko Ekambi a fini par débloquer la situation en marquant d’un superbe coup franc direct (0-1, 30e).

Malgré quelques pertes de balle dangereuses, les Camerounais n’ont pas trop tremblé et ils n’auront pas été punis pour leur manque d’efficacité.

La suite de la rencontre est marquée par une succession de déchets techniques de la part des Camerounais. Entre l’excès de suffisance de Moumi Ngamaleu, et les passes ratées de Toko et Oum Gouet, les Lions terminent la partie sur une mauvaise note.

Pour le sélectionneur Rigobert Song Bahanag, « le but était de prendre trois points aujourd’hui. Après on va continuer à travailler». « J’ai l’impression que les équipes dites petites comme le Burundi sont toujours surprenantes face le Cameroun », a-t-il ajouté à la fin de la rencontre.

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dernières nouvelles