Camerounactuel

Burkina Faso : l’ancien président Blaise Compaoré implore le pardon de la famille de Thomas Sankara

M. Compaoré a envoyé mardi une délégation comprenant Ally Coulibaly, conseiller du président ivoirien Alassane Ouattara, et sa fille Djamila Compaoré, pour remettre un message à l’actuel président burkinabè Paul-Henri Sandaogo Damiba.

« Je présente mes excuses au peuple burkinabé pour tous les actes que j’ai pu commettre durant mon règne, notamment envers la famille de mon frère et ami Thomas Isidore Noël Sankara », a écrit Compaoré dans une lettre lue par le porte-parole du gouvernement burkinabè, Lionel Bilgo.

« Je considère du fond de mon cœur toutes les souffrances et les drames que doivent traverser toutes les victimes dans mon devoir de chef du pays et implore leurs familles de me pardonner », a déclaré M. Compaoré, en exil en Côte d’Ivoire depuis 8 ans.

« Je souhaite que nous puissions avancer maintenant pour reconstruire notre destin commun sur la terre de nos ancêtres », a-t-il affirmé.

Dans son message, il a exhorté le peuple burkinabé à « œuvrer pour restaurer l’intégrité territoriale, reconstruire et promouvoir un environnement propice au développement durable pour tous ».

M. Compaoré est retourné le 7 juillet à Ouagadougou, la capitale du Burkina Faso, pour rencontrer le président sortant Damiba et quatre autres anciens chefs d’État burkinabé, dans le cadre de la réconciliation nationale.

Il est rentré en Côte d’Ivoire après cette rencontre, lorsque de nombreuses voix ont réclamé son arrestation en lien avec l’assassinat de Thomas Sankara.

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dernières nouvelles

Les plus lus

Lire aussi