fbpx

Cameroun Actuel

Benoît Assou-Ekotto critique sévèrement les choix des binationaux dans le football

L’ancien défenseur international des Lions indomptables, Benoît Assou-Ekotto, n’a pas mâché ses mots en critiquant ouvertement les joueurs binationaux qui optent pour les sélections européennes au détriment de celles africaines.

Dans une interview franche accordée au podcast « Investir au Pays » de Philippe Simo, Benoît Assou-Ekotto a abordé sans détour la question épineuse du choix des joueurs binationaux entre les sélections africaines et européennes. Alors que certains estiment que ces joueurs choisissent souvent l’Afrique par défaut, Assou-Ekotto a exprimé un point de vue tranchant, soulevant ainsi une polémique.

À 40 ans, l’ancien défenseur a révélé qu’il avait rejeté les équipes de jeunes de France et qu’il ne comprenait pas les Africains qui décidaient de représenter des pays européens. Il a souligné qu’il n’avait jamais envisagé de jouer pour l’équipe de France, préférant représenter le Cameroun dès son plus jeune âge. Il a également critiqué les binationaux qui effectuent leur formation avec l’équipe de France mais choisissent finalement de jouer pour des nations africaines, soulignant qu’ils mentaient sur leurs motivations.

Assou-Ekotto a également abordé la question financière, admettant jouer pour l’argent afin de soutenir sa famille. Cependant, il a souligné sa préférence pour jouer pour le pays qui représente son cœur, malgré les opportunités financières potentielles offertes par les sélections européennes.

« Est-ce que lorsque je choisis le Cameroun, l’équipe de France me sollicite ? Moi, je ne vais jamais faire les présélections et les sélections des jeunes. Je n’ai pas le temps d’aller là-bas. Et pour quoi faire ? Très jeune, je savais déjà que je ne voulais pas jouer pour l’équipe de France.

Beaucoup de binationaux font toutes leurs classes avec l’équipe de France mais choisissent le cœur d’aller jouer avec les pays africains (Rires). Il faut se dire la vérité. Ils mentent. S’ils avaient eu l’opportunité de jouer pour la France, d’un point de vue business, c’est extraordinaire. La plupart des mecs en équipe de France ont je ne sais combien de millions par an.

Pourquoi aller avec les jeunes si ton cœur est pour le Cameroun, la Zambie ou le Nigeria ? Moi, j’ai décidé de jouer avec le Cameroun très jeune. Je n’avais rien à faire avec l’équipe de France. Je n’ai jamais regretté ce choix. Sauf pour l’argent car je joue pour l’argent. Je joue pour mettre ma famille dans les meilleures conditions. Mais je préfère être comme ça ».

Cette sortie sans langue de bois de Benoît Assou-Ekotto suscite des débats passionnés sur la complexité des choix des joueurs binationaux dans le football international, mettant en lumière les tensions entre l’attachement sentimental et les opportunités professionnelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Suivez-nous !

Lire aussi